Plan du site

Peine de mort requise contre un des responsables de l'attentat de Bali

dépêche de presse du 25 août 2003 - Agence mondiale d'information - AFP
Pays :
Thème :
DENPASAR (AFP) - Des procureurs indonésiens ont requis lundi la peine de mort contre un des responsables de l'attentat islamiste qui avait fait 202 morts en octobre 2002 sur l'île touristique de Bali.
Les procureurs ont accusé l'Indonésien Ali Ghufron, alias Mukhlas, d'avoir approuvé et financé cette attaque.


Mukhlas est considéré comme un des chefs opérationnels de la Jamaah Islamiyah (JI). Ce réseau régional, fortement soupçonné de liens avec Al-Qaïda, veut établir un Etat islamique sur une partie de l'Asie du Sud-Est.

Un premier accusé, un des frères de Mukhlas, Amrozi, un mécanicien indonésien, a été condamné à mort le 7 août. Il a fait appel.

Les procureurs ont aussi déjà réclamé la peine de mort contre un autre des responsables de l'attaque, Imam Samudra.

La police indonésienne a arrêté 34 suspects présumés impliqués dans l'attentat de Bali, le plus meurtrier depuis ceux commis aux Etats-Unis en septembre 2001.

Le cerveau présumé de la JI, l'Indonésien Hambali, a été arrêté le 11 août dernier en Thaïlande et est détenu par les autorités américaines.

Le 12 octobre 2002, un attentat suicide dans un restaurant suivi de l'explosion dévastatrice d'un fourgon piégé devant une discothèque proche avaient tué 202 personnes, en majorité des touristes étrangers, dont 88 Australiens.

Mukhlas, qui n'a jamais manifesté le moindre remords, a remercié les magistrats après le réquisitoire. Dans le public, des témoins et des familles des victimes -- dont des Australiens -- ont applaudi le réquisitoire.

Les accusés ont choisi de frapper Bali, première destination touristique d'Indonésie, pour faire le maximum de victimes occidentales. Les chefs du commando voulaient ainsi venger l'oppression dont sont victimes, selon eux, les musulmans de la part des Etats-Unis et de leurs alliés.

L'accusation a évoqué un acte de "haine, immoral et sauvage" et a estimé que même la peine de mort ne "serait pas suffisante pour punir les actions de l'accusé". Les condamnés à mort sont fusillés en Indonésie.

Selon elle, Mukhlas, "chef des opérations de Jihad (guerre sainte) en Indonésie" a participé à la préparation de l'attentat et a notamment convoyé 35.000 dollars pour l'organiser. Selon un membre de la JI détenu en Malaisie, cet argent a été octroyé par Al-Qaïda.

Mukhlas a affirmé ne pas avoir participé directement à la préparation de l'attentat, mais a reconnu avoir transferé l'argent et être responsable moralement en raison de son influence sur les membres du commando.

Mukhlas a dit n'avoir aucun regret quant au carnage de Bali, "parce que les juifs guidés par les Etats-Unis et Israël ont déjà déclaré la guerre aux musulmans".
Partager…

Données techniques

ID425
Type de document (code)depeche
TitrePeine de mort requise contre un des responsables de l'attentat de Bali
Description(non défini)
Référence(non défini)
Date de publication25 août 2003
Date d'entrée en vigueur(non défini)
Zone de publication officielle(non défini)
Documents parents
OrganisationsAgence mondiale d'information - AFP (auteur)
Condamnés
Mots-clefsterrorisme
ZonegéosIndonésie