Plan du site

Irak/violences: groupes religieux et ethniques visés "sans relâche" en 2009

dépêche de presse du 8 juillet 2010 - Agence mondiale d'information - AFP
Pays :
BAGDAD - Les violences contre les groupes religieux et ethniques se sont poursuivies "sans relâche" en Irak au second semestre 2009, dénonce jeudi la Mission de l'ONU (Unami) en Irak dans son rapport semestriel sur la situation des droits de l'Homme dans ce pays.

Dans ce document de 26 pages, l'Unami note de nouvelles améliorations quant à la situation de la sécurité mais se dit "préoccupée" par la situation générale des droits de l'Homme en Irak, notamment concernant la peine de mort.

"Les attaques visant délibérément les groupes religieux et ethniques se sont poursuivies sans relâche", affirme le rapport qui cite en particulier les attentats ciblés contre les lieux de culte, notamment les églises et les mosquées.

La publication du rapport intervient alors qu'au moins 70 personnes ont été tuées et plus de 400 autres blessées depuis mardi dans une série d'attentats contre des pèlerins chiites qui se sont rassemblés par centaines de milliers à Bagdad pour les commémorations de la mort de l'imam Moussa Kazim -le septième des 12 imams vénérés par les chiites- .

"L'Unami demeure préoccupée par la persistance d'attaques délibérées contre les Irakiens sur la base de leur religion", indique le rapport, qui détaille des assassinats, enlèvements et autres violences contre les chrétiens de Kirkouk ou Mossoul, deux villes du nord de l'Irak.

Le document dénonce également les attaques contre la communauté des Chabak, une secte ésotérique d'origine kurde. Deux camions piégés avaient notamment explosé en août dans le village chabak de Khaznah, à l'est de Mossoul, faisant 25 morts.

Le rapport, qui se fonde sur des données transmises par le gouvernement irakien, note que 4.068 civils ont péri en raison des violences en 2009, un bilan en légère baisse par rapport à l'année précédente. Dans le même temps, 15.935 civils ont été blessés.

Sur la question des droits de l'Homme, l'Unami fait notamment part de sa préoccupation quant à la poursuite de l'application de la peine de mort en 2009.

Au total, 124 personnes ont été exécutées, dont quatre femmes, au cours de l'année, selon l'Unami, qui avance un bilan nettement supérieur au chiffre communiqué en janvier par le gouvernement, lequel affirmait que 77 personnes condamnées dans des "affaires de terrorisme" avaient été exécutées.

Le rapport ne donne aucune précision sur l'identité des condamnés et la nature de leurs crimes, mais le chiffre qu'il avance est proche de celui indiqué en décembre 2009 par l'organisation Amnesty International (120).

L'Unami affirme qu'au 31 décembre 2009, 1.254 condamnés à mort se trouvaient dans les centres de détention gérés par les ministères de la Justice, de l'Intérieur ou de la Défense. Amnesty avait fait état en décembre de 900 personnes dans les couloirs de la mort en Irak.
Partager…

Données techniques

ID4450
Type de document (code)depeche
TitreIrak/violences: groupes religieux et ethniques visés "sans relâche" en 2009
Description(non défini)
Référence(non défini)
Date de publication8 juillet 2010
Date d'entrée en vigueur(non défini)
Zone de publication officielle(non défini)
Documents parents
OrganisationsOrganisation des Nations Unies, Agence mondiale d'information - AFP (auteur)
Condamnés
Mots-clefsexécution + femme + rapport
ZonegéosIrak