Plan du site

Téhéran rejette la proposition d'asile du Brésil pour Sakineh Mohammadi

dépêche de presse du 16 août 2010 - Associated Press - AP
Pays :
TEHERAN (AP) — L'Iran n'enverra pas Sakineh Mohammadi Ashtiani, condamnée à mort par lapidation pour adultère, vers le Brésil qui a proposé l'asile à cette femme de 43 ans, a annoncé le président Mahmoud Ahmadinejad lundi dans un entretien télévisé.

La condamnation de cette mère de deux enfants a suscité une vive condamnation à l'échelle internationale, après l'annonce par son avocat de l'imminence de l'application du châtiment.

Le Brésil, qui entretient des relations amicales avec l'Iran, a proposé l'asile à la jeune femme.

Mais le président Admadinejad a déclaré lundi à la chaîne de télévision Press TV qu'il ne jugeait pas qu'il y avait lieu de l'envoyer au Brésil et qu'il espérait que la question "serait réglée", sans fournir plus d'explication.

Bien que l'Iran ait levé la condamnation à mort par lapidation, les autorités accusent désormais Sakineh Mohammadi Ashtiani d'être impliquée dans le meurtre de son époux en 2005. La jeune femme risque d'être pendue. Son avocat, Javid Houtan Kian, a démenti qu'elle avait été inculpée pour homicide ou jugée au sujet de ce meurtre.

Selon Human Rights Watch, l'une des organisations mobilisées sur le cas de Sakineh Mohammadi Ashtiani, la jeune femme a dans un premier temps été condamnée en mai 2006 pour "relation illicite" avec deux hommes après la mort de son époux, à 99 coups de fouet, sentence qui a déjà été exécutée. Puis, au cours de cette même année, elle a aussi été condamnée à la mort par lapidation pour adultère, alors qu'elle s'était rétractée, affirmant que sa première confession avait été faite sous la contrainte.
Partager…

Données techniques

ID4502
Type de document (code)depeche
TitreTéhéran rejette la proposition d'asile du Brésil pour Sakineh Mohammadi
Description(non défini)
Référence(non défini)
Date de publication16 août 2010
Date d'entrée en vigueur(non défini)
Zone de publication officielle(non défini)
Documents parentsPoursuite de la mobilisation et résolution du parlement européen pour défendre une femme condamnée à la lapidation pour adultère en Iran
OrganisationsAssociated Press - AP (auteur)
CondamnésSakineh Mohammadi Ashtiani
Mots-clefsadultère + femme + lapidation + réactions internationales
ZonegéosBrésil + Iran