Plan du site

Minsk pourrait réintégrer l'APCE après abolition de la peine capitale

dépêche de presse du 5 octobre 2010 - Ria Novosti
STRASBOURG, 5 octobre - RIA Novosti

Minsk pourrait réintégrer l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe (APCE) après avoir aboli la peine capitale, a déclaré à RIA Novosti la Luxembourgeoise Anne Brasseur, animatrice d'une table ronde consacrée à la liberté des médias en Biélorussie.

La longue histoire des relations entre Minsk et Strasbourg est jalonnée de reproches réciproques. En 1993, la Biélorussie a reçu le statut d'invité spécial, mais en 1996 sa demande d'adhésion à l'APCE a été gelée en réponse à l'élargissement des prérogatives présidentielles au détriment du pouvoir législatif. En 1997, à la suite de l'élection présidentielle jugée non démocratique par l'APCE, Minsk a perdu le statut d'invité spécial. Depuis, les autorités biélorusses ont à plusieurs reprises tenté de réintégrer l'Assemblée.

Selon Mme Brasseur, l'APCE connaît le moyen d'aider la Biélorussie à revenir à Strasbourg, mais pose comme préalable l'abolition de la peine capitale.

Après avoir rappelé que la politique de Minsk "n'était pas entièrement conforme aux valeurs du Conseil de l'Europe", la parlementaire luxembourgeoise a également dénoncé le non-respect de la liberté d'expression dans le pays.

A la question de savoir ce qu'elle attendait de la prochaine présidentielle en Biélorussie, Mme Brasseur a répondu qu'elle attachait une importance particulière à l'accès des candidats aux médias.
Partager…

Données techniques

ID4581
Type de document (code)depeche
TitreMinsk pourrait réintégrer l'APCE après abolition de la peine capitale
Description(non défini)
Référence(non défini)
Date de publication5 octobre 2010
Date d'entrée en vigueur(non défini)
Zone de publication officielle(non défini)
Documents parentsLe Conseil de l'Europe organise une table ronde sur la peine de mort en Biélorussie
OrganisationsConseil de l'Europe, Ria Novosti (auteur)
Condamnés
Mots-clefs
ZonegéosBélarus (Biélorussie)