Plan du site

Yémen: un artificier d'Al-Qaïda condamné à mort, violences dans le sud

dépêche de presse du 18 octobre 2010 - Agence mondiale d'information - AFP
Pays :
Thème :
Un Yéménite jugé pour être un artificier d'Al-Qaïda a été condamné à mort lundi à Sanaa au moment où les forces de sécurité s'efforcent d'éteindre un nouveau foyer de violences du réseau extrémiste dans le sud du Yémen.

Considéré par les autorités yéménites comme "l'un des éléments les plus dangereux d'Al-Qaïda", Saleh al-Chaouch s'est écrié à l'énoncé du verdict: "Votre fin sera proche et elle débutera à Abyane!", l'un des fiefs du réseau dans le sud du pays.

Un strict dispositif de sécurité a entouré le procès devant un tribunal de Sanaa spécialisé dans les affaires de terrorisme.

Après l'énoncé du verdict, le condamné a été ramené vers son lieu de détention sous une imposante escorte de la police, de crainte que le convoi soit attaqué.

De façon générale, les mesures de sécurité, déjà strictes depuis dimanche à Sanaa, ont été renforcées lundi, notamment autour des ambassades de Grande-Bretagne, fermée au public, et des Etats-Unis qui ont mis en garde leurs ressortissants contre des attentats.

Selon un correspondant de l'AFP, des mesures de sécurité ont été imposées autour des administrations et des postes de police de la capitale. Un responsable des services de sécurité yéménites qui a requis l'anonymat a affirmé à l'AFP que ces mesures avaient été prises "à la suite d'informations sur des attentats en préparation".

Arrêté le 30 janvier, Saleh al-Chaouch, recherché depuis 2008, a avoué avoir participé à sept attaques meurtrières d'Al-Qaïda contre des sites militaires et pétroliers dans le Hadramout et à Marib, à l'est de Sanaa.

"J'ai préparé et perpétré ces opérations volontairement et sans contrainte, en réaction aux exactions commises contre les membres du réseau par les services de renseignement en coopération avec les Etats-Unis", avait-il affirmé lors d'une audience le 9 octobre.

Saleh al-Chaouch est également accusé d'avoir entraîné des kamikazes à la demande d'un chef d'Al-Qaïda dans la péninsule arabique (Aqpa), Khaled Batarfi, qui se cacherait dans la province de Marib, selon l'acte d'accusation.

Plusieurs membres d'Al-Qaïda ont été condamnés à mort au Yémen ces dernières années mais aucune exécution n'a été annoncée par les autorités.

Des dizaines d'autres membres présumés d'Al-Qaïda sont actuellement jugés au Yémen, engagé dans une lutte contre ce réseau actif dans l'est et le sud du pays.

La province d'Abyane (sud) connaît de nouveaux affrontements depuis jeudi entre les forces de sécurité et des militants présumés d'Al-Qaïda.

Dimanche, des avions de combat ont lancé deux raids contre des repaires présumés d'Al-Qaïda près de la localité de Moudia, faisant au moins un mort parmi les civils.

Depuis jeudi, au moins une douzaine de personnes ont été tuées dans des violences attribuées à Al-Qaïda autour des localités de Moudia et de Loder, dans la province d'Abyane.

Le numéro deux des services de sécurité de Moudia, le colonel Mohammad al-Khodr Mohammad, a assuré que les forces de sécurité avaient réussi à "nettoyer plusieurs foyers terroristes".

Selon lui, six membres d'Al-Qaïda ont été tués depuis jeudi et une vingtaine d'autres ont pris refuge dans des zones montagneuses ou se sont retranchés dans des habitations de Moudia.

Mais des civils, parfois des familles entières, ont commencé à fuir leurs villages, limitrophes des zones du conflit, a indiqué à l'AFP un responsable local, ajoutant que les déplacés tentaient de se réfugier dans des zones "où il n'y a pas d'hommes armés d'Al-Qaïda".

Cité lundi par le quotidien officiel Al-Mithaq, le colonel Mohammad a indiqué qu'un membre d'Al-Qaïda avait été arrêté en possession de documents révélant des projets d'assassinat de personnalités de la province.
Partager…

Données techniques

ID4622
Type de document (code)depeche
TitreYémen: un artificier d'Al-Qaïda condamné à mort, violences dans le sud
Description(non défini)
Référence(non défini)
Date de publication18 octobre 2010
Date d'entrée en vigueur(non défini)
Zone de publication officielle(non défini)
Documents parents
OrganisationsAgence mondiale d'information - AFP (auteur)
Condamnés
Mots-clefscondamnation à mort + terrorisme
ZonegéosYémen