Plan du site

Aziz/peine de mort: la levée réclamée

dépêche de presse du 26 octobre 2010 - Agence mondiale d'information - AFP
Pays :
Thèmes :
Le Vatican a demandé aujourd'hui que la condamnation à mort prononcée à Bagdad contre l'ex-ministre de Saddam Hussein, Tarek Aziz, un chrétien, ne soit pas exécutée, selon un communiqué du Saint Siège.

"La position de l'Eglise catholique sur la peine de mort est connue. Nous souhaitons donc vraiment que la sentence contre Tarek Aziz ne soit pas exécutée", a indiqué le père Federico Lombardi, porte-parole du Vatican, dans une déclaration écrite.

Selon le Vatican, il faut épargner la vie de Tarek Aziz, qui fut chef de la diplomatie et vice-Premier ministre de Saddam Hussein, "justement pour favoriser la réconciliation et la reconstruction de la paix et de la justice en Irak après les grandes souffrances traversées". "Concernant une possible intervention humanitaire, le Saint Siège n'opère généralement pas de façon publique mais à travers les voies diplomatiques à sa disposition", a ajouté le porte-parole du Vatican.

Chrétien chaldéen, M. Aziz, 74 ans, avait été reçu en février 2003 en audience au Vatican, par le pape Jean Paul II, auquel il avait demandé d'intervenir un mois avant l'invasion militaire américaine de l'Irak. A l'occasion de son voyage en Italie, il était aussi allé prier en faveur de la paix sur la tombe de saint François d'Assise.
Partager…

Données techniques

ID4634
Type de document (code)depeche
TitreAziz/peine de mort: la levée réclamée
Description(non défini)
Référence(non défini)
Date de publication26 octobre 2010
Date d'entrée en vigueur(non défini)
Zone de publication officielle(non défini)
Documents parentsRéactions internationales après l'annonce de la condamnation à mort de Tarek Aziz, en Irak
OrganisationsAgence mondiale d'information - AFP (auteur)
CondamnésTarek Aziz
Mots-clefscondamnation à mort + pape + réactions internationales
ZonegéosIrak + Saint-Siège