Plan du site

Le Président de l'APCE reste vivement préoccupé par l'affaire Ashtiani en Iran

824(2010)
communiqué de presse du 3 novembre 2010 - Conseil de l'Europe
Pays :
Strasbourg, 03.11.2010 – "Je tiens à me joindre à tous ceux qui demandent instamment à l'Iran de ne pas exécuter Sakineh Mohammadi-Ashtiani", a déclaré aujourd'hui Mevlüt Çavuşoğlu, Président de l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe (APCE). "Certes, la crainte d'une exécution immédiate semble maintenant avoir diminué, mais je reste vivement préoccupé par le fait que sa vie reste menacée".

"Je prends acte de la déclaration par laquelle le ministre iranien des Affaires étrangères, M. Manouchehr Mottaki, aurait indiqué aujourd'hui qu'il n'y a pas encore de verdict définitif rendu dans l'affaire Ashtiani, et je lance à nouveau un appel en faveur de la libération de Mme Ashtiani".

"Le Conseil de l'Europe est résolument opposé à la peine de mort, et aucune exécution n'a lieu dans nos 47 Etats membres, dont trois ont une frontière commune avec l'Iran. L'exécution de Sakineh Mohammadi-Ashtiani ne ferait qu'éloigner encore l'Iran de l'Europe, et je demande aux autorités de ne pas franchir ce pas".
Partager…

Données techniques

ID4661
Type de document (code)communique
TitreLe Président de l'APCE reste vivement préoccupé par l'affaire Ashtiani en Iran
Description(non défini)
Référence824(2010)
Date de publication3 novembre 2010
Date d'entrée en vigueur(non défini)
Zone de publication officielle(non défini)
Documents parents
OrganisationsConseil de l'Europe (auteur)
CondamnésSakineh Mohammadi Ashtiani
Mots-clefsadultère + femme + lapidation + réactions internationales
ZonegéosIran