Plan du site

Le président du Guatémala s'oppose à nouveau à une loi qui permettrait la reprise des exécutions capitales

ACTU du 4 novembre 2010
Pays :
Comme en 2008, le président guatémaltèque, Álvaro Colom, appose son veto au projet de loi no 4175 adopté le 5 octobre 2010 pour remettre en place une grâce présidentielle pour les condamnés à mort. Cette procédure de grâce est indispensable pour permettre de relancer les exécutions capitales au Guatémala.

Selon le président, en "rétablissant" la peine de mort cette loi violerait la constitution qui garantit notamment le droit à la vie.

Les exécutions capitales demeurent donc impossible en l'état au Guatémala.
Partager…

Données techniques

ID4670
Type de document (code)actu
TitreLe président du Guatémala s'oppose à nouveau à une loi qui permettrait la reprise des exécutions capitales
Description(non défini)
Référence(non défini)
Date de publication4 novembre 2010
Date d'entrée en vigueur(non défini)
Zone de publication officielle(non défini)
Documents parents
OrganisationsSophie Fotiadi (auteur)
Condamnés
Mots-clefsconstitution + grace + président + projet de loi + volonté d'abolition + volonté de rétablissement
ZonegéosGuatémala