Plan du site

[position de la France] Le procès d'Ocalan (Turquie)

réponse à une question à l'Assemblée nationale (France) du 2 mars 1999 - Ministère des Affaires Etrangères français - France
Pays :
Thème :
REPONSE DU MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES, M. HUBERT VEDRINE, A UNE QUESTION D'ACTUALITE A L'ASSEMBLEE NATIONALE

(Paris, 2 mars 1999)

PROCES OCALAN
[Turquie - Problème kurde - Droits de l'Homme]

Après concertation étroite avec nos partenaires européens, nous pensons qu'il ne faut pas confondre le cas de M. Ocalan, le problème du PKK, la question kurde en général et le problème plus vaste des Droits de l'Homme et de la démocratie en Turquie.

Dès l'arrestation de M. Ocalan j'ai été le premier ministre des Affaires étrangères en Europe à appeler la Turquie à respecter toutes les procédures démocratiques et à demander le respect de l'état de droit. Avec les autres ministres, à Luxembourg le 22 janvier, nous avons fait un communiqué très précis prenant note des assurances données par le gouvernement turc quand au déroulement du procès.

J'ai entendu ce que vous en pensiez. Nous serons bien sûr très vigilants. Nous avons rappelé au nom des Quinze notre opposition stricte à la peine de mort. Nous avons rappelé aussi que l'Union européenne a toujours condamné les formes de terrorisme que le PKK a employées, pour bien distinguer ce procès et les droits des Kurdes en général.

La France et l'Europe ont donc pris position nettement et rapidement. Nous restons vigilants sur le déroulement du procès.
Partager…

Données techniques

ID4721
Type de document (code)
Titre[position de la France] Le procès d'Ocalan (Turquie)
Description(non défini)
Référence(non défini)
Date de publication2 mars 1999
Date d'entrée en vigueur(non défini)
Zone de publication officielleFrance
Documents parents
OrganisationsMinistère des Affaires Etrangères français (auteur)
CondamnésAbdullah Ocalan
Mots-clefsréactions internationales
ZonegéosFrance + Turquie