Plan du site

La Californie va chercher au Royaume Uni un anesthésiant pour ses exécutions

dépêche de presse du 7 décembre 2010 - Agence mondiale d'information - AFP
WASHINGTON - La Californie a acquis une grande quantité d'anesthésiant thiopental auprès d'un distributeur britannique alors qu'une rupture de stock de ce produit utilisé dans les exécutions capitales touche les Etats-Unis, a-t-on appris mardi auprès des autorités pénitentiaires.

La Californie (ouest) a commandé 521 grammes de thiopental fabriqué par le laboratoire britannique Archimedes Pharma, par le biais d'un distributeur et avant que les autorités britanniques n'annoncent des restrictions à l'exportation de l'anesthésiant fin novembre.

Archimedes "fournit le distributeur et nous nous fournissons" auprès de celui-ci, a déclaré à l'AFP Terry Thornton, porte-parole des autorités pénitentiaires californiennes, en assurant "travailler en conformité avec les lois de l'Etat et fédérales afin de recevoir cette commande".

Depuis plusieurs mois, les Etats américains pratiquant la peine de mort sont touchés par cette rupture de stock qui a obligé certains d'entre eux à reporter des exécutions, quand d'autres ont emprunté des doses d'anesthésiant à un autre Etat ou ont tenté de lui substituer d'autres produits.

Le thiopental est le premier des trois produits utilisé dans les exécutions capitales. Il endort le condamné afin que celui-ci ne sente pas les effets très douloureux des deuxième et troisième produits qui paralysent les muscles et arrêtent le coeur.

Le 27 octobre, l'Arizona (sud-ouest) a exécuté Jeffrey Landrigan avec un anesthésiant importé, en refusant d'en révéler l'origine malgré les demandes du condamné à mort et de la justice. Les autorités de l'Etat ont fini par révéler à la presse que le thiopental avait été fabriqué par Archimedes et importé de Grande-Bretagne.

Fin novembre, le ministre britannique du Commerce Vince Cable a annoncé de nouvelles restrictions douanières sur les exportations de thiopental. Les pays de l'Union européenne ont aboli la peine de mort et refusent d'extrader des condamnés réclamés par les Américains si ceux-ci risquent la peine capitale.

"Nous avions passé commande avant" ces nouvelles restrictions, a précisé Mme Thornton, rappelant que la Californie qui abrite le couloir de la mort le plus peuplé des Etats-Unis cherchait depuis le 1er octobre, date de péremption de sa dernière dose de thiopental, un moyen de pallier la rupture de stock.

Selon elle, le lot d'anesthésiant a été approuvé par les douanes et l'Agence anti-drogue américaine et est actuellement en transit "sur la côte est". "Nous attendons que l'Agence de l'alimentation et du médicament nous autorise à le recevoir", a ajouté la porte-parole.
Partager…

Données techniques

ID4804
Type de document (code)depeche
TitreLa Californie va chercher au Royaume Uni un anesthésiant pour ses exécutions
Description(non défini)
Référence(non défini)
Date de publication7 décembre 2010
Date d'entrée en vigueur(non défini)
Zone de publication officielle(non défini)
Documents parents
OrganisationsAgence mondiale d'information - AFP (auteur)
Condamnés
Mots-clefsméthode d'exécution + réactions internationales
ZonegéosCalifornie + Etats-Unis + Royaume Uni