Plan du site

Iran/exécution: l'opposition condamne

dépêche de presse du 28 décembre 2010 - Agence mondiale d'information - AFP
Pays :
Maryam Radjavi, dirigeante du principal mouvement d'opposition iranien en exil, a dénoncé aujourd'hui comme un "acte ignoble" l'exécution à Téhéran d'Ali Saremi, considéré par les Moudjahidine du peuple comme "le plus célèbre des prisonniers politiques" d'Iran.

Mardi matin, le parquet de Téhéran a annoncé la pendaison d'Ali Saremi, arrêté en 2007 et condamné à mort pour "participation à des réunions contre-révolutionnaires en faveur des monafeghine (hypocrite, terme utilisé pour désigner les Moudjahidine du peuple) et envoi d'informations à ce groupuscule", selon l'agence iranienne Irna.

"Ce terrible crime va renforcer davantage, contrairement à ce que souhaite le régime, la volonté de la jeunesse iranienne et des militants de la Résistance à renverser le régime des mollahs et établir la liberté et la souveraineté populaire", a déclaré Mme Radjavi dans un communiqué. Elle a dénoncé "un acte ignoble" et la marque "d'une vengeance aveugle suite aux échecs" du pouvoir.

Ali Saremi, 63 ans, "sympathisant de l'Organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran", a passé "24 années de sa vie dans les geôles du Chah et du régime des mollahs", selon un communiqué du Conseil national de la résistance iranienne (CNRI), dont les Moudjahidine sont la principale composante.

"Ce héros de la Résistance a subi les pires tortures et pressions jusqu'au dernier jour de sa détention de ses bourreaux qui espéraient le faire plier et lui faire renoncer à ses positions courageuses", souligne le texte. Après l'exécution d'Ali Saremi, "sa fille, son épouse et sa soeur ont été arrêtées ce matin devant la prison d'Evine", affirme le CNRI.

Fondés en 1965 avec pour objectif de renverser le régime du Chah, puis le régime islamiste, les Moudjahidine ont été chassés d'Iran dans les années 1980. Ce mouvement, qui a été retiré ces dernières années de la liste des organisations terroristes de l'Union européenne, figure toujours sur celle des Etats-Unis.
Partager…

Données techniques

ID4840
Type de document (code)depeche
TitreIran/exécution: l'opposition condamne
Description(non défini)
Référence(non défini)
Date de publication28 décembre 2010
Date d'entrée en vigueur(non défini)
Zone de publication officielle(non défini)
Documents parents
OrganisationsAgence mondiale d'information - AFP (auteur)
Condamnés
Mots-clefsespionnage + exécution + réactions internationales
ZonegéosIran