Plan du site

Importantes manifestations pour la loi contre le blasphème au Pakistan

dépêche de presse du 9 janvier 2011 - Associated Press - AP
Pays :
Thème :
KARACHI, Pakistan (AP) — Des dizaines de milliers de Pakistanais ont manifesté dimanche leur soutien à la législation sur le blasphème et à soutenir un homme accusé du meurtre d'un gouverneur provincial réformateur. Le Premier ministre a assuré qu'il ne modifierait pas les textes.

Quelque 40.000 à 50.000 personnes se sont rassemblées dans le centre de Karachi (sud), la plus grande ville du pays, pour marquer leur attachement aux lois qui prévoient la peine de mort pour insulte à l'islam, selon la police.

La manifestation était programmée avant le meurtre du gouverneur du Pendjab, Salman Taseer, tué par balles mardi à Islamabad par un garde du corps qui a déclaré au tribunal considérer sa victime comme un blasphémateur. Des groupes islamistes ont applaudi le geste de Mumtaz Qadri, le présentant comme un avertissement à ceux qui partageraient les vues modérées du gouverneur décédé.

Les organisations de défense des droits de l'Homme dénoncent régulièrement les lois contre le blasphème qui sont selon elles utilisées à de fins politiques et pour persécuter les minorités religieuses, même si les tribunaux lèvent généralement les condamnations pour blasphème et qu'il n'y a eu aucune exécution pour ce motif.

Les lois sur le blasphème ont attiré l'attention du monde entier avec la condamnation à mort à la fin de l'année dernière d'une chrétienne de 45 ans, Asia Bibi, déclarée coupable d'insulte au prophète de l'islam, Mahomet. Les personnes accusées de blasphème sont souvent tuées par des extrémistes ou restent longtemps en prison, parfois pour des accusations frisant le ridicule: un Pakistanais a récemment été détenu pour avoir jeté la carte de visite d'un autre homme prénommé Mahomet.

Le Premier ministre pakistanais, Yusuf Raza Gilani, a déclaré à des journalistes à Islamabad, la capitale, que son gouvernement n'avait "aucune intention" d'amender la loi sur le blasphème, alors que plusieurs de ses ministres principaux promettent une réforme.

Le ministre des minorités, Shahbaz Bhatti, lui-même membre de la minorité chrétienne, avait affirmé un peu plus tôt que malgré les manifestations le gouvernement changerait une législation exploitée selon lui par des extrémistes contre les minorités. Il a prévenu les dirigeants religieux qu'ils pourraient être accusés d'incitation à tuer s'il y avait d'autres morts. "Nous ne nous laisserons pas intimider", a-t-il déclaré à l'Associated Press, dénonçant un "extrémisme croissant".
Partager…

Données techniques

ID4873
Type de document (code)depeche
TitreImportantes manifestations pour la loi contre le blasphème au Pakistan
Description(non défini)
Référence(non défini)
Date de publication9 janvier 2011
Date d'entrée en vigueur(non défini)
Zone de publication officielle(non défini)
Documents parentsNouvel assassinat lié à l'opposition à la législation qui prévoit la peine de mort pour blasphème au Pakistan
OrganisationsAssociated Press - AP (auteur)
CondamnésAsia Bibi
Mots-clefscrime religieux (apostasie, blasphème,...) + manifestation + opinion publique
ZonegéosPakistan