Plan du site

USA: une condamnation à la peine de mort renversée

dépêche de presse du 10 janvier 2011 - Associated Press - AP
Pays :
ST. LOUIS, États-Unis - Le gouverneur du Missouri a décidé d'épargner la vie d'un homme condamné pour un meurtre commis en 1994, lundi, peu de temps avant qu'il ne soit exécuté.

Le gouverneur Jay Nixon a indiqué, dans un communiqué, qu'il allégeait la peine de Richard Clay, âgé de 45 ans, et le condamnait à l'emprisonnement à vie sans possibilité d'appel.

Clay a été condamné pour le meurtre de Randy Martindale en 1994, mais il a toujours clamé son innocence. Le document diffusé par le gouverneur n'explique les motifs de sa décision. On y mentionne néanmoins qu'après une vérification approfondie, le gouverneur est «convaincu que Clay est impliqué dans le meurtre sordide de Randy Martindale» et qu'il n'y a «aucun doute à avoir quant au verdict de meurtre au premier degré qu'a émis le jury».

On ignore si ce retournement est lié aux allégations avancées la semaine dernière par l'association américaine des libertés civiles (ACLU). Selon cette organisation, l'État du Missouri tournerait les coins ronds sur les exécutions en raison d'un manque de thiopental sodique, l'un des trois médicaments utilisés pour les peines capitales.

L'État n'aurait pas utilisé ce poison lors d'un test en octobre dernier, dont l'objectif était de vérifier si le personnel injectait correctement le liquide lors des exécutions. Selon l'ACLU, le choix de ne pas avoir recours au thiopental sodique aurait été motivé par une réserve décroissante du médicament.

Jennifer Herndon, l'avocate de Clay, a déclaré que cette victoire ne représentait qu'une première étape et qu'elle demanderait qu'un nouveau procès soit fait, tout en réitérant l'innocence de son client.

Lors d'une entrevue accordée à l'Associated Press lundi, Clay avait déclaré qu'il avait peu d'espoir que le gouverneur ne stoppe son exécution, puisque M. Nixon était procureur général à l'époque de son procès.

M. Nixon a maintes fois défendu la peine de mort au Missouri pendant ses seize années de service à titre de procureur général.

À la suite de l'élection de M. Nixon au poste de gouverneur de l'État, en novembre 2008, une coalition contre la peine de mort avait demandé un moratoire sur les exécutions pour permettre l'étude du système pénal.
Partager…

Données techniques

ID4880
Type de document (code)depeche
TitreUSA: une condamnation à la peine de mort renversée
Description(non défini)
Référence(non défini)
Date de publication10 janvier 2011
Date d'entrée en vigueur(non défini)
Zone de publication officielle(non défini)
Documents parentsCommutation d'une peine de mort dans l'Etat du Missouri, aux Etats-Unis
OrganisationsAssociated Press - AP (auteur)
Condamnés
Mots-clefscommutation de peine + gouvernement + grace
ZonegéosEtats-Unis