Plan du site

Iran: l'UE réprouve l'exécution de Zahra Bahrami

dépêche de presse du 31 janvier 2011 - Ria Novosti
Pays :
Thème :
BRUXELLES, 31 janvier - RIA Novosti

La haute représentante de l'UE pour les Affaires étrangères et la politique de sécurité, Catherine Ashton, a condamné lundi l'exécution de l'Irano-néerlandaise Zahra Bahrami, pendue samedi matin à Téhéran pour trafic de drogue, rapporte le service de presse de la responsable européenne.

"J'appelle l'Iran à cesser immédiatement toutes les exécutions et à décréter un moratoire sur la peine de mort aussi vite que possible", a annoncé Mme Ashton.

En outre, la chef de la diplomatie européenne s'est dite préoccupée par le fait que tout accès consulaire ait été interdit à la condamnée.

Interpellée en décembre 2009, Mme Bahrami, double nationale et mère de deux enfants, a été condamnée à mort par pendaison le 2 janvier dernier.

L'ambassade iranienne aux Pays-Bas a diffusé une déclaration selon laquelle l'exécution de Zahra Bahrami constituait "une affaire intérieure" de la République islamique. La condamnée y est qualifiée de "membre du cartel international de la drogue voyageant avec des passeports néerlandais, iranien et espagnol".

La législation iranienne ne reconnaissant pas d'autre nationalité pour ses citoyens, Téhéran a ignoré toutes les tentatives des Pays-Bas d'intervenir dans l'affaire.

Selon l'opposition iranienne, Zahra Bahrami, également inculpée de participation aux manifestations antigouvernementales, a été accusée à tort, enduré la torture et des pressions psychologiques durant les interrogatoires.
Partager…

Données techniques

ID4940
Type de document (code)depeche
TitreIran: l'UE réprouve l'exécution de Zahra Bahrami
Description(non défini)
Référence(non défini)
Date de publication31 janvier 2011
Date d'entrée en vigueur(non défini)
Zone de publication officielle(non défini)
Documents parentsRéactions internationales suite à l'exécution en Iran d'une femme Irano-néerlandaise
OrganisationsRia Novosti (auteur), Union européenne
Condamnés
Mots-clefsConvention de Vienne + exécution + réactions internationales + ressortissant étranger
ZonegéosIran + Pays-Bas