Plan du site

Les USA appellent l'Iran à arrêter les exécutions, condamnent celle de Sahra Bahrami

dépêche de presse du 1 février 2011 - Agence mondiale d'information - AFP
(AFP) – WASHINGTON — Les Etats-Unis ont appelé lundi l'Iran à mettre fin aux exécutions, le Département d'Etat se déclarant "particulièrement inquiet" de la pendaison intervenue samedi d'une Irano-néerlandaise accusée de trafic de drogue, Sahra Bahrami.

"Les Etats-Unis sont très préoccupés par le fait que l'Iran continue à refuser à ses citoyens leurs droits civiques", a indiqué le porte-parole du Département d'Etat Philip Crowley dans un communiqué diffusé lundi soir.

"Nous sommes particulièrement troublés par la récente exécution d'une ressortissante irano-néerlandaise, Sahra Bahrami, qui n'a pas eu accès aux responsables du consulat des Pays-Bas", a-t-il ajouté.

En dépit de l'intervention des Pays-Bas et des appels de l'Union européenne, Sahra Bahrami, condamnée pour avoir vendu et possédé de la drogue, a été pendue samedi.

Sahra Bahrami, 46 ans, née en Iran et naturalisée aux Pays-Bas, avait été condamnée à mort le 2 janvier, selon la radio néerlandaise citant sa fille.

Arrêtée en décembre 2009 à Téhéran alors qu'elle participait à une manifestation contre la réélection contestée du président Mahmoud Ahmadinejad, elle faisait aussi l'objet d'un procès pour appartenance à un groupe armé opposé au gouvernement, selon sa fille.

Pour le porte-parole du ministère américain des Affaires étrangères, l'exécution de Sahra Bahrami "est l'une des dizaines intervenues ces dernières semaines alors que des questions graves se posent sur les motifs du gouvernement iranien et sur le fait de savoir si les prisonniers sont garantis par la convention internationale sur les droits civils et politiques".

"Les Etats-Unis appellent le gouvernement iranien à mettre fin à ces exécutions et à garantir les droits de ses citoyens en accord avec leurs obligations internationales", a ajouté M. Crowley.

La chef de la diplomatie européenne Catherine Ashton a "condamné fermement" la pendaison de Sahra Bahrami et demandé à nouveau un moratoire sur toutes les exécutions en Iran.

La Haute représentante de l'Union européenne pour les Affaires étrangères a exprimé aussi "sa préoccupation face à l'augmentation très forte des exécutions en Iran" et répété "son appel à l'Iran à suspendre immédiatement toutes les peines capitales prévues et à déclarer un moratoire sur la peine de mort".

A La Haye, le ministère des Affaires étrangères a annoncé le "gel de tous les contacts avec l'Iran" et dénoncé un "acte commis par un régime barbare".
Partager…

Données techniques

ID4945
Type de document (code)depeche
TitreLes USA appellent l'Iran à arrêter les exécutions, condamnent celle de Sahra Bahrami
Description(non défini)
Référence(non défini)
Date de publication1 février 2011
Date d'entrée en vigueur(non défini)
Zone de publication officielle(non défini)
Documents parentsRéactions internationales suite à l'exécution en Iran d'une femme Irano-néerlandaise
OrganisationsAgence mondiale d'information - AFP (auteur)
Condamnés
Mots-clefsConvention de Vienne + exécution + réactions internationales + ressortissant étranger
ZonegéosEtats-Unis + Iran + Pays-Bas