Plan du site

Irak: prison à perpétuité pour un Britannique jugé pour meurtres

dépêche de presse du 28 février 2011 - Agence mondiale d'information - AFP
Pays :
BAGDAD — Un tribunal de Bagdad a condamné à la perpétuité lundi un agent de sécurité britannique pour avoir tué deux collègues australien et britannique en août 2009 en Irak.

Il s'agit du premier garde de sécurité étranger à être condamné en Irak depuis l'invasion conduite par les États-Unis en 2003. Jusqu'à l'accord de sécurité signé début 2009 entre Washington et Bagdad, ce personnel bénéficiait de l'immunité en Irak et ne pouvait être jugé que dans son pays d'origine.

L'avocat du Britannique Danny Fitzsimons, Tarek Harb, a affirmé que, selon la loi irakienne, la prison à perpétuité signifiait en réalité 20 ans de réclusion.

"Sur la base des preuves en sa possession, la cour vous juge coupable de meurtres et de blessures. Mais en raison des circonstances du crime et compte tenu du fait que vous êtes jeune, nous vous condamnons à la prison à vie", a affirmé le juge du tribunal criminel de Karkh, sur la rive ouest du Tigre.

A l'issue d'une violente dispute sous l'influence de l'alcool, Danny Fitzsimons, 30 ans, qui travaillait pour la compagnie privée de sécurité ArmorGroup basée en Grande-Bretagne, avait tué deux de ses collègues, le Britannique Paul McGuigan et l'Australien Darren Hoare.

Il avait ensuite blessé par balle un autre employé d'ArmorGroup, Arkaan Mehdi, un Irakien, qui pointait son arme sur lui alors qu'il s'enfuyait.

Fitzsimons, vêtu d'un costume noir, une chemise bleue et une cravate sombre, n'a pas réagi quand l'interprète nommé par la cour lui a traduit la teneur du verdict.

En revanche, son avocat s'est montré satisfait. "C'est un très bon verdict, un très bon résultat. Il a échappé à la peine de mort. Nous allons néanmoins faire appel dans les prochains jours et nous espérons obtenir une réduction de la peine", a affirmé à la presse Tarek Harb.

"Nous sommes vraiment soulagés que Danny ait échappé à la peine de mort. Maintenant nous implorons les gouvernements irakien et britannique de prendre en considération son état mental fragile et s'assurer que sa sécurité soit garantie quand il sera transféré dans une prison hors de la Zone verte", a affirmé sa belle-mère Liz dans un communiqué publié par l'organisation abolitionniste Reprieve.

Fitzismons est détenu dans une prison du secteur ultra-protégé de la Zone verte situé au coeur de Bagdad et qui abrite les principaux ministères irakiens ainsi que les ambassades américaine et britannique.

En revanche, l'avocat du garde irakien blessé, Me Salam Abdelkarim, a affiché son mécontentement. "Je suis déçu car j'espérais la peine capitale. Il a tué deux personnes et a essayé d'en tuer une troisième. Ce sont des crimes horribles".

"Selon la loi irakienne, il aurait dû être condamné à mort. Peut-être que le tribunal a voulu éviter des problèmes avec la Grande-Bretagne ou a souhaité un verdict conforme à la loi britannique", a-t-il ajouté.

Au cours du procès, Danny Fitzsimons avait plaidé la légitime défense, parlant d'une violente dispute sous l'influence de l'alcool.

Selon lui, ses deux collègues l'avaient plaqué à terre en pointant un fusil d'assaut sur son visage, l'obligeant à saisir son arme et à les abattre.

La cour avait ensuite souhaité obtenir des éclaircissements sur l'étude psychiatrique selon laquelle l'accusé souffrait de stress post-traumatique mais qu'il était dans le même temps conscient de son acte et de ses conséquences.
Partager…

Données techniques

ID4996
Type de document (code)depeche
TitreIrak: prison à perpétuité pour un Britannique jugé pour meurtres
Description(non défini)
Référence(non défini)
Date de publication28 février 2011
Date d'entrée en vigueur(non défini)
Zone de publication officielle(non défini)
Documents parents
OrganisationsAgence mondiale d'information - AFP (auteur)
Condamnés
Mots-clefsprocès + ressortissant étranger
ZonegéosIrak + Royaume Uni