Plan du site

Le monde devrait suivre l'exemple de l'Europe pour supprimer la peine de mort, selon des parlementaires du Conseil de l'Europe

488f(2003)
communiqué de presse du 10 octobre 2003 - Conseil de l'Europe
Strasbourg, 10.10.2003 - Des parlementaires du Conseil de l'Europe ont aujourd'hui célébré la Journée mondiale contre la peine de mort en appelant tous les pays du monde qui n'ont pas encore aboli la peine de mort à suivre l'exemple donné par les 45 pays membres du Conseil de l'Europe, constituant un "espace sans peine de mort" de facto.

"La peine de mort est immorale, injuste et contraire à la dignité de l'homme. C'est pourquoi les 45 Etats membres du Conseil de l'Europe ont cessé de procéder à des exécutions", a déclaré Lili Nabholz-Haidegger (Suisse, LDR). "Il est cependant temps d'aller plus loin. Nous devons faire tout ce qui est en notre pouvoir pour nous assurer que cette pratique barbare est bannie à tout jamais de notre continent, à la fois en droit et dans le cœur et l'esprit de nos citoyens, et convaincre les autres pays à faire de même", Mme Nabholz-Haidegger a déclaré dans son intervention au cours d'une réunion organisé aujourd'hui au Sénat de Belgique marquant la création de l'"Association mondiale des parlementaires favorables à l'abolition universelle de la peine de mort".

Renate Wohlwend (Liechtenstein, PPE/DC), rapporteuse de l'Assemblée sur le sujet, a déclaré: "L'un après l'autre, les pays qui sont devenus membres du Conseil ont supprimé la peine de mort, souvent contre l'opinion publique. Nous savons à quel point cela peut être difficile. Nous devons désormais persuader le Japon et les Etats-Unis, Etats observateurs auprès du Conseil de l'Europe qui affirment partager nos valeurs fondamentales, de nous rejoindre. Nous avons réalisé qu'exécuter une personne n'est pas rendre justice et ne le sera jamais, et c'est en partageant cette expérience qu'eux aussi peuvent le réaliser." L'Assemblée a appelé à davantage de dialogue avec les deux pays dans une résolution adoptée la semaine dernière lors de sa session plénière à Strasbourg.

Les deux parlementaires ont enfin invité la Russie qui a déjà cessé de procéder à des exécutions à aller plus loin et à abolir la peine de mort en droit 1. Elles ont aussi appelé les Etats membres du Conseil de l'Europe qui ne l'ont pas fait à supprimer la peine de mort en temps de guerre comme de paix 2 .

1. Trois pays membres du Conseil de l'Europe, la Russie, la Serbie-Monténégro et la Turquie, n'ont pas ratifié le Protocole n° 6 à la Convention européenne des Droits de l'Homme qui abolit la peine de mort en temps de paix mais les deux derniers pays l'ont abolie dans leur législation nationale. Voir l'état des signatures et des ratifications sur le portail internet du Conseil de l'Europe.

2. Voir l'état des signatures et des ratifications du Protocole n° 13 à la Convention européenne des Droits de l'Homme qui abolit la peine de mort "en toutes circonstances" sur le portail internet du Conseil de l'Europe.
Partager…

Données techniques

ID504
Type de document (code)communique
TitreLe monde devrait suivre l'exemple de l'Europe pour supprimer la peine de mort, selon des parlementaires du Conseil de l'Europe
Description(non défini)
Référence488f(2003)
Date de publication10 octobre 2003
Date d'entrée en vigueur(non défini)
Zone de publication officielle(non défini)
Documents parentsJournée mondiale contre la peine de mort
OrganisationsConseil de l'Europe (auteur)
Condamnés
Mots-clefsjournée mondiale contre la peine de mort
Zonegéos