Plan du site

Le Texas achèterait illégalement les produits pour exécutions

dépêche de presse du 30 mars 2011 - Agence mondiale d'information - AFP
Pays :
Thèmes :
Cleve Foster Humberto Leal Garcia
(Agence France-Presse) Washington - Les avocats de deux condamnés à mort texans ont écrit mercredi au ministre américain de la Justice pour demander l'ouverture d'une enquête sur l'achat illégal depuis 25 ans par le Texas de produits utilisés dans les injections mortelles.

Dans cette lettre, rendue publique par les avocats, ils expliquent avoir trouvé dans des documents obtenus par le biais de la loi américaine sur la liberté d'informer des éléments «conduisant à penser» que le Texas a violé la loi fédérale en se procurant ces produits.

En cause, le numéro d'enregistrement auprès de la police anti-drogue américaine (DEA) pour l'acquisition d'un certain nombre de produits, dits «contrôlés», dont font partie les trois produits utilisés dans les injections. Ce numéro réfère à l'hôpital de Huntsville, où est située la chambre d'exécution. Or, notent les avocats, cet hôpital «est fermé depuis 1983».

Contactées par l'AFP, les autorités pénitentiaires n'ont pas donné suite.

De plus, assurent les avocats, «les produits ne sont pas conservés dans une pharmacie, un hôpital ou une clinique, ni prescrits par un médecin». «Ils sont conservés quelque part dans la prison de Huntsville, aux mains des employés pénitentiaires et de personnes non autorisées à entrer en possession de substances "contrôlées"».

«Etant donné les possibles violations de la loi fédérale et leur impact légal sur les exécutions imminentes, nous vous demandons d'ordonner en urgence que les services concernés entament une enquête sur ces questions», écrivent-ils.

Une copie de cette lettre a été adressée au directeur du département de la sécurité publique du Texas, Steve McCraw.

«La manière dont les autorités pénitentiaires du Texas ont manipulé les informations qu'elles donnaient à la DEA (...) montre leur mépris profond pour le respect des procédures et de la loi», a estimé dans un communiqué Maurie Levin, avocate de Cleve Foster, qui doit être exécuté le 5 avril.

Mardi, elle avait déposé en son nom et en celui de Humberto Leal, qui doit être exécuté le 7 juillet, une plainte affirmant que le Texas n'avait pas poursuivi la procédure administrative adéquate pour changer d'anesthésiant dans ses exécutions.
Partager…

Données techniques

ID5041
Type de document (code)depeche
TitreLe Texas achèterait illégalement les produits pour exécutions
Description(non défini)
Référence(non défini)
Date de publication30 mars 2011
Date d'entrée en vigueur(non défini)
Zone de publication officielle(non défini)
Documents parents
OrganisationsAgence mondiale d'information - AFP (auteur)
CondamnésCleve Foster, Humberto Leal Garcia
Mots-clefsméthode d'exécution
ZonegéosEtats-Unis + Texas