Plan du site

La Bavière refuse d'extrader le criminel nazi Faber aux Pays-Bas

dépêche de presse du 11 mai 2011 - Agence mondiale d'information - AFP
BERLIN - La justice bavaroise a refusé d'extrader le criminel de guerre nazi d'origine néerlandaise Klaas Faber, réclamé par les Pays-Bas, a annoncé mercredi le ministère fédéral de la Justice.

La ministre allemande de la Justice, Sabine Leutheusser-Schnarrenberger, essaye depuis longtemps d'obtenir que le cas de cet ancien membre du commando SS Silbertanne, condamné à mort aux Pays-Bas en 1947 pour avoir tué 22 juifs, soit revu.

Elle avait obtenu de son homologue néerlandais qu'il émette en novembre un mandat d'arrêt européen à l'encontre de Faber, âgé de 89 ans. Il vit en liberté en Allemagne après d'être évadé de prison en 1952, sa condamnation à mort ayant été entre-temps commuée en prison à vie.

Il habite à Ingolstadt (Bavière, sud) depuis que la justice allemande a prononcé un non-lieu pour manque de preuves en 1957.

Dans le système judiciaire allemand, les Etats régionaux sont compétents pour se prononcer sur les demandes d'extradition.

Après (le mandat d'arrêt européen), il y a eu un nouvel examen minutieux du dossier, mais cela a pris définitivement fin avec la décision d'aujourd'hui, a indiqué une porte-parole du ministère au cours d'un point presse gouvernemental régulier.

Une extradition de Faber paraissait en tout état de cause très improbable, l'Allemagne n'extradant pas ses citoyens.

Dans un communiqué, l'association américaine des survivants de l'Holocauste et de leurs descendants, a estimé qu'il s'agissait d'une offense morale honteuse à la mémoire de ceux qui ont été brutalisés et tués par les nazis et leurs collaborateurs aux Pays-Bas.

Les victimes de l'occupation des Pays-Bas par les nazis (...) ont été trahies et leur soif de justice méprisée, a ajouté Elan Steinberg, vice-président de l'association.

En 2004, les Pays-Bas avaient essayé d'obtenir que Faber purge sa peine en Allemagne, mais cette demande avait été rejetée par un tribunal sur la base du non-lieu de 1957.

Klaas Faber, qui figure en troisième position sur la liste des nazis les plus recherchés du Centre Simon-Wiesenthal, a déjà échappé à l'extradition en 1954 car il est devenu allemand en servant dans la SS, conformément à une loi édictée par les nazis.
Partager…

Données techniques

ID5108
Type de document (code)depeche
TitreLa Bavière refuse d'extrader le criminel nazi Faber aux Pays-Bas
Description(non défini)
Référence(non défini)
Date de publication11 mai 2011
Date d'entrée en vigueur(non défini)
Zone de publication officielle(non défini)
Documents parents
OrganisationsAgence mondiale d'information - AFP (auteur)
Condamnés
Mots-clefsextradition + histoire
ZonegéosAllemagne + Pays-Bas