Plan du site

Singapour: libération du Britannique

dépêche de presse du 9 juillet 2011 - Agence mondiale d'information - AFP
L'auteur britannique Alan Shadrake condamné à six semaines de prison à Singapour pour avoir publié un livre mettant en cause l'application de la peine de mort dans ce pays, a été libéré samedi, a constaté un photographe de l'AFP. M. Shadrake est sorti de la prison de Changi dans un véhicule des services de l'immigration. Selon son avocat, il devrait être expulsé vers la Grande-Bretagne.

Alan Shadrake, 76 ans, avait été emprisonné le 1er juin après avoir perdu en appel son recours contre sa condamnation en novembre à six semaines de prison. Sa peine avait été allongée de deux semaines en raison de son impossibilité de payer l'amende de 20.000 dollars de Singapour (11.320 euros) à laquelle il avait également été condamné. Selon son avocat, M. Ravi, il a obtenu une remise de peine pour bonne conduite.

Il avait été condamné pour outrage à la cour, son livre critiquant le système judiciaire. Sa peine était la plus forte jamais prononcée pour un tel délit. M. Shadrake, journaliste indépendant, qui partage sa vie entre la Malaisie et la Grande-Bretagne, avait été arrêté le 17 juillet par la police au lendemain de la présentation de son livre "Once a Jolly Hangman: Singapore Justice in the Dock" ("Il était une fois un joyeux bourreau: la justice singapourienne sur le banc des accusés").

Son livre brosse le portrait d'un bourreau retraité de la prison de Changi, Darshan Singh, qui a exécuté, selon l'auteur, un millier de condamnés singapouriens ou étrangers en un demi-siècle.
Partager…

Données techniques

ID5190
Type de document (code)depeche
TitreSingapour: libération du Britannique
Description(non défini)
Référence(non défini)
Date de publication9 juillet 2011
Date d'entrée en vigueur(non défini)
Zone de publication officielle(non défini)
Documents parents
OrganisationsAgence mondiale d'information - AFP (auteur)
Condamnés
Mots-clefs
ZonegéosRoyaume Uni + Singapour