Plan du site

Réponse - Peine de mort en Iran

E-6655/2010
question parlementaire (parlement européen) du 11 octobre 2010 - Union européenne
Pays :
Réponse

Le Conseil partage les inquiétudes de l'Honorable Parlementaire à propos du sort d'Ebrahim Hamidi, qui a été condamné à mort pour un crime qu'il aurait commis alors qu'il avait seize ans et qu'il était donc mineur.

Conformément aux orientations de l'UE concernant la peine de mort, les services de Catherine Ashton, Haute Représentante de l'UE, ont évoqué, par la voie diplomatique, le cas de M. Hamidi auprès des autorités iraniennes en vue de prévenir son exécution.

D'une manière plus générale, Mme Ashton et ses services sont récemment intervenus à plusieurs reprises à propos des violations des Droits de l'homme en Iran, par exemple dans une déclaration au nom de l'UE rendue publique le 12 juin 2010. Des déclarations ont été faites à propos d'exécutions (imminentes) et un certain nombre de démarches diplomatiques ont été effectuées. L'UE et ses États membres poursuivront leur action à l'égard des Droits de l'homme en Iran dans le cadre d'enceintes multilatérales telles que le Conseil des Droits de l'homme et l'Assemblée générale des Nations unies.

Documents liés

Partager…

Données techniques

ID5420
Type de document (code)
TitreRéponse - Peine de mort en Iran
Description(non défini)
RéférenceE-6655/2010
Date de publication11 octobre 2010
Date d'entrée en vigueur(non défini)
Zone de publication officielle(non défini)
Documents parentsObjet: Peine de mort en Iran
OrganisationsConseil des droits de l'homme, Union européenne (auteur)
Condamnés
Mots-clefscondamnation à mort + homosexualité + mineur
ZonegéosIran