Plan du site

Objet: Droits de l'homme en Chine

E-3440/03
question parlementaire (parlement européen) du 11 novembre 2003 - Union européenne
Pays :
QUESTION ÉCRITE posée par Koenraad Dillen (NI) au Conseil


Lors du sommet Europe-Chine entre le premier ministre italien Berlusconi et son homologue chinois Hu Jintao, il a été question de pourparlers commerciaux sur la coopération entre la Chine et l'Europe en matière de navigation satellitaire. C'est, faut-il le rappeler, la Commission qui a lancé le programme Galileo.

Un nouveau rapport d'Amnesty international fait entre-temps mention de la persistance de violations graves des droits de l'homme en Chine. Tortures, exécutions et répressions y restent monnaie courante. Ainsi, plus de 300 000 prisonniers politiques seraient détenus en Chine dans des camps spéciaux.

Selon différents articles de presse, il n'aurait pas été question un seul instant au cours du sommet Berlusconi-Hu Jintao de la situation des droits de l'homme en Chine. Ces articles sont-ils fondés?

Dans l'affirmative, le Conseil juge-t-il responsable sur le plan moral que les pourparlers commerciaux avec la Chine soient menés sans qu'il soit fait aucunement allusion à cette question? Le Conseil ne pense-t-il pas que des progrès en matière de droits de l'homme constituent une condition essentielle pour le développement des relations entre l'Union européenne et la Chine?

Quels efforts le Conseil a-til déployés dans le passé pour améliorer, par la voie diplomatique, la situation des droits de l'homme en Chine?

Documents liés

Partager…

Données techniques

ID5521
Type de document (code)
TitreObjet: Droits de l'homme en Chine
Description(non défini)
RéférenceE-3440/03
Date de publication11 novembre 2003
Date d'entrée en vigueur(non défini)
Zone de publication officielle(non défini)
Documents parentsRéponse - Droits de l'homme en Chine
OrganisationsUnion européenne (auteur)
Condamnés
Mots-clefsréactions internationales
ZonegéosChine