Plan du site

Réponse - Exécutions de la peine capitale en Chine

E-0170/2002
question parlementaire (parlement européen) du 20 mars 2002 - Union européenne
Pays :
Réponse donnée par M. Patten au nom de la Commission


La Commission partage les préoccupations exprimées par l'Honorable Parlementaire sur le maintien de la peine de mort en Chine, le grand nombre d'exécutions qui y ont lieu et le large éventail de délits pour lesquels une exécution capitale peut être appliquée.

L'Honorable Parlementaire n'ignore pas qu'un dialogue bilatéral sur les droits de l'homme a été établi entre l'Union et la Chine en 1996. En vertu de ce dialogue, l'Union presse la Chine à agir dans les domaines qui nous préoccupent le plus, à savoir la peine de mort et son utilisation excessive dans le cadre de la campagne "ligne dure", la répression de la dissidence politique, la liberté religieuse, les minorités ethniques, notamment au Tibet, et les conditions de détention arbitraire.

En ce qui concerne les Jeux olympiques de 2008, la décision d'organiser ceux-ci en Chine a été prise par le Comité international (CIO). L'Union et la Commission n'ont pas pris position sur l'opportunité de tenir les jeux en Chine ou ailleurs. La décision appartenait au CIO. Afin de garantir le succès des jeux de Pékin, il incombera aux autorités chinoises de prendre les mesures nécessaires et attendues pouvant avoir une influence positive sur la situation du pays. La décision de participer ou non aux Jeux olympiques de 2008 relève de chaque pays individuellement.

Documents liés

Partager…

Données techniques

ID5569
Type de document (code)
TitreRéponse - Exécutions de la peine capitale en Chine
Description(non défini)
RéférenceE-0170/2002
Date de publication20 mars 2002
Date d'entrée en vigueur(non défini)
Zone de publication officielle(non défini)
Documents parentsObjet: Exécutions de la peine capitale en Chine
OrganisationsUnion européenne (auteur)
Condamnés
Mots-clefsexécution + réactions internationales
ZonegéosChine