Plan du site

Biélorussie: l'UE appelle à un moratoire sur la peine de mort

dépêche de presse du 1 décembre 2011 - Ria Novosti
BRUXELLES, 1er décembre - RIA Novosti
Suite à la condamnation à mort de deux personnes reconnues coupables de l'attentat dans le métro de Minsk en 2011, la chef de la diplomatie européenne Catherine Ashton a appelé jeudi les autorités biélorusses à décréter un moratoire sur la peine capitale.

"J'appelle la Biélorussie, qui est le seul pays en Europe à procéder encore à des exécutions, à se joindre au moratoire sur la peine de mort, ce qui constitue le premier pas vers son abolition irréversible", a déclaré Mme Ashton.

Tout en dénonçant le terrorisme sous toutes ses formes et dans toutes ses manifestations, elle a regretté le jugement porté à Minsk.

"J'espère que le droit d'appel (des condamnés, ndlr) sera pleinement garanti", a dit la haute représentante de l'Union européenne.

Dmitri Konovalov et Vladislav Kovalev (habitants de Vitebsk), ont été reconnus coupables mercredi d'avoir perpétré l'attentat dans le métro de Minsk en 2011 et condamnés à la peine capitale par la Cour suprême de Biélorussie.

Cet attentat qui a emporté 15 vies et blessé plus de 200 personnes est le plus meurtrier dans l'ex-république soviétique depuis son accession à l'indépendance en 1991. Il reste cependant beaucoup d'incertitudes concernant les motifs des condamnés et leur capacité de commettre un tel acte.

Les condamnés à mort ne peuvent pas faire appel de cette décision de la Cour suprême, mais ont le droit de demander la grâce du président bélarusse, Alexandre Loukachenko. Il y a néanmoins peu de chance que M.Loukachenko fasse preuve de clémence.
Partager…

Données techniques

ID5805
Type de document (code)depeche
TitreBiélorussie: l'UE appelle à un moratoire sur la peine de mort
Description(non défini)
Référence(non défini)
Date de publication1 décembre 2011
Date d'entrée en vigueur(non défini)
Zone de publication officielle(non défini)
Documents parentsCondamnations à mort au Bélarus
OrganisationsRia Novosti (auteur), Union européenne
Condamnés
Mots-clefscondamnation à mort + réactions internationales + terrorisme
ZonegéosBélarus (Biélorussie)