Plan du site

Nigeria: Le Conseil interreligieux demande la peine de mort pour la secte Boko Haram

dépêche de presse du 11 décembre 2011 - Agence de presse internationale catholique - APIC
Pays :
Abuja, 11 décembre 2011 (Apic) Le Conseil interreligieux du Nigeria (Nirec) a demandé la peine de mort pour tout membre de la secte Boko Haram reconnu coupable du meurtre d'innocents dans le pays, a rapporté le quotidien nigerian "Vanguard" du 9 décembre 2011.

Dans une déclaration publiée à l'issue d'une réunion de deux jours à Ilorin, dans l'Etat de Kwara (nord), les dirigeants musulmans et chrétiens du Nirec ont condamné les récents actes de violence commis par la secte Boko Haram, affiliée à Al-Qaïda. Depuis octobre dernier, ce mouvement fondamentaliste musulman a revendiqué de nombreux attentats visant des postes de police et des églises, notamment au nord-est du Nigeria. Au total, ces violences ont fait plus de 200 morts.

Le Nirec, qui estime que les actes de Boko Haram constituent une menace pour la sécurité du pays, plaide pour l'introduction d'une loi qui sanctionnerait sévèrement la violence envers des innocents. "Toute personne reconnue coupable de tels faits devrait être jugée, en vertu d'un Code criminel", a souligné le Conseil interreligieux. Le Nirec a par ailleurs appelé le gouvernement à "s'attaquer efficacement" à la menace que représente la secte Boko Haram et aux problèmes sécuritaires qui touchent le Nigeria.
Partager…

Données techniques

ID5846
Type de document (code)depeche
TitreNigeria: Le Conseil interreligieux demande la peine de mort pour la secte Boko Haram
Description(non défini)
Référence(non défini)
Date de publication11 décembre 2011
Date d'entrée en vigueur(non défini)
Zone de publication officielle(non défini)
Documents parents
OrganisationsAgence de presse internationale catholique - APIC (auteur)
Condamnés
Mots-clefs
ZonegéosNigéria