Plan du site

Le Canada exhorte l'Iran à ne pas procéder à des exécutions imminentes

No 214
communiqué de presse du 6 juillet 2010 - Ministère canadien des Affaires étrangères et du Commerce international - Canada
Pays :
Le ministre des Affaires étrangères, l'honorable Lawrence Cannon, a fait aujourd'hui la déclaration suivante, dans laquelle il exhorte le régime iranien à renoncer à l'exécution prévue de Mohammad Reza Haddadi et à l'exécution possible de Sakineh Mohammadi Ashtiani par lapidation :

"Le Canada est profondément préoccupé par les informations suivant lesquelles le régime iranien entend procéder à l'exécution de Mohammad Reza Haddadi, le mercredi 7 juillet 2010, à la prison d'Adelabad dans la province de Fars. Nous engageons fortement l'Iran à respecter ses obligations internationales et à ne pas procéder à cette exécution.

Le Canada est également gravement préoccupé par les informations indiquant que Sakineh Mohammadi Ashtiani, mère de deux enfants, a été trouvée coupable d'adultère et condamnée à mort par lapidation au terme d'un processus judiciaire qui manquait de transparence. Elle pourrait être exécutée à tout moment. Le Canada exhorte l'Iran à mettre fin à cette pratique inhumaine.

Ces exécutions imminentes s'inscrivent dans le cadre de la détérioration générale des droits de la personne en Iran. Le Canada reste profondément préoccupé par la situation des droits humains dans ce pays et demande au régime iranien de respecter les engagements et les obligations qu'il a contractés en vertu du droit national et international."
Partager…

Données techniques

ID5941
Type de document (code)communique
TitreLe Canada exhorte l'Iran à ne pas procéder à des exécutions imminentes
Description(non défini)
RéférenceNo 214
Date de publication6 juillet 2010
Date d'entrée en vigueur(non défini)
Zone de publication officielleCanada
Documents parentsLe Canada déplore l'exécution imminente annoncée dans des rapports en Iran
OrganisationsMinistère canadien des Affaires étrangères et du Commerce international (auteur)
CondamnésSakineh Mohammadi Ashtiani
Mots-clefsadultère + mineur + réactions internationales
ZonegéosCanada + Iran