Plan du site

Le Canada se réjouit de l'adoption d'une résolution de l'ONU sur les droits de la personne en Iran

No 220
communiqué de presse du 21 novembre 2008 - Ministère canadien des Affaires étrangères et du Commerce international - Canada
Pays :
Le ministre des Affaires étrangères, l'honorable Lawrence Cannon, a salué l'adoption, plus tôt aujourd'hui, d'une résolution sur la situation des droits de la personne en Iran, à l'issue d'un vote à la Troisième Commission de l'Assemblée générale des Nations Unies.

"L'adoption de cette résolution témoigne clairement des préoccupations de la communauté internationale au sujet de la situation des droits de la personne en Iran. Cette résolution envoie un message d'espoir aux victimes de la brutalité sanctionnée par l'État et aux défenseurs des droits de la personne qui tentent d'améliorer la situation en Iran, a déclaré le ministre Cannon. Dans la foulée de cette résolution, il incombe au régime iranien de respecter intégralement ses obligations au regard des droits de la personne, tant dans sa législation que dans la pratique."

L'adoption de cette résolution démontre de nouveau le leadership du Canada dans le monde : il a en effet été le coordonnateur principal de cette résolution, qui exprime de graves préoccupations au sujet des violations systémiques des droits de la personne perpétrées par le gouvernement iranien. La résolution a été parrainée par 42 autres États membres des Nations Unies et a obtenu l'appui de 70 lors de la mise aux voix plus tôt aujourd'hui. Comme par les années précédentes, la délégation iranienne a tenté d'utiliser des manœuvres de procédure pour empêcher la Commission de procéder à un examen objectif de la résolution. Mais une fois de plus, les efforts de l'Iran pour dissimuler ses violations ont échoué.

À la suite de la résolution adoptée l'année dernière, le secrétaire général des Nations Unies, M. Ban Ki-moon, a présenté un rapport faisant état de graves violations des droits de la personne en Iran, telles que l'exécution de mineurs, la lapidation et l'amputation, la discrimination généralisée à l'égard des minorités culturelles, religieuses et linguistiques, la censure ainsi que le harcèlement des défenseurs des droits de la personne et des militants pour les droits des femmes.

"Cette résolution, comme celles présentées antérieurement, appelle l'attention de la communauté internationale sur les violations flagrantes des droits de la personne en Iran, a déclaré le ministre Cannon. Nous continuons d'enjoindre au gouvernement iranien de prendre des mesures concrètes en vue de garantir le respect des droits de l'ensemble du peuple iranien.

Nous continuerons à promouvoir sur la scène internationale les valeurs canadiennes que sont la liberté, la démocratie, les droits de la personne et la primauté du droit. Les Canadiens peuvent être fiers des principes qui sous-tendent la politique étrangère du Canada."
Partager…

Données techniques

ID5944
Type de document (code)communique
TitreLe Canada se réjouit de l'adoption d'une résolution de l'ONU sur les droits de la personne en Iran
Description(non défini)
RéférenceNo 220
Date de publication21 novembre 2008
Date d'entrée en vigueur(non défini)
Zone de publication officielleCanada
Documents parents
OrganisationsOrganisation des Nations Unies, Assemblée Générale de l'ONU, Ministère canadien des Affaires étrangères et du Commerce international (auteur), Secrétaire général des Nations Unies
Condamnés
Mots-clefslapidation + réactions internationales + résolution
ZonegéosCanada + Iran