Plan du site

Le comité des ONG dialogue avec les ONG pour l'octroi d'un statut consultatif spécial

ECOSOC/6494 - ONG/744
communiqué de presse du 1 février 2012 - Conseil économique et social de l'ONU
Conseil économique et social

Comité chargé des organisations non gouvernementales
Session ordinaire de 2012
5e & 6e séances – matin & après-midi

LE COMITÉ DES ONG RECOMMANDE L'OCTROI D'UN STATUT CONSULTATIF SPÉCIAL À QUINZE ONG ET PREND NOTE DU RETRAIT D'« ACT OF LIFE »

Le Comité des ONG a poursuivi ses travaux, entamés hier, en recommandant au Conseil économique et social (ECOSOC) l'octroi d'un statut consultatif spécial à 15 autres ONG. Il a aussi pris note du retrait de la demande de statut présentée par « Act of Life, Inc » et complété son Bureau en nommant M. Ish-Hurwitz d'Israël, à une de ses vice-présidences.

Au cours de cette deuxième journée, le Comité a reporté l'examen des demandes de 15 ONG dont les réponses sont toujours attendues depuis la précédente session et de 30 nouvelles demandes dans l'attente de précisions. Le Comité a ensuite dialogué avec « La Coalition mondiale contre la peine de mort », « Tomorrow's peacekeeper Today », « Women Deliver, Inc » et « Chamber of Computer Logistics People Worldwide ».

Le Comité peut recommander l'octroi du statut consultatif général, du statut consultatif spécial ou l'inscription sur la Liste.

Le statut consultatif général concerne les ONG qui poursuivent des activités couvrant la plupart des domaines d'action du Conseil économique et social. Ces ONG sont autorisées à soumettre au Conseil des communications écrites et des pétitions, et à proposer l'inscription de points à l'ordre du jour du Conseil et de ses organes subsidiaires.

Le statut consultatif spécial concerne, quant à lui, des ONG internationalement reconnues pour leur compétence particulière dans certains domaines d'activité du Conseil. Elles peuvent également soumettre des communications écrites et des pétitions. L'inscription sur la Liste concerne les ONG qui contribuent de temps à autre aux travaux du Conseil. Elles ne peuvent soumettre au Conseil que des communications écrites.


[...]


Dialogue avec les ONG

Dans le cadre de ce dialogue, la représentante de la Belgique a demandé des précisions sur les activités menées aux États-Unis par l'ONG Coalition mondiale contre la peine de mort. L'ONG a expliqué que les États-Unis avait fait l'objet d'une campagne spéciale en 2010 dont le point culminant avait été l'organisation d'une conférence spéciale à Washington qui a influé sur l'abolition de la peine de mort dans l'État de l'Illinois en 2011.

À une question du représentant de la Chine qui a voulu savoir si l'ONG tenait compte de la situation particulière de chaque pays lorsqu'elle menait une campagne, l'ONG a indiqué qu'outre ses activités abolitionnistes, elle œuvrait avec les États pour améliorer les conditions de détention des condamnés à mort. Les États qui maintiennent la peine de mort doivent au moins garantir la protection des droits des personnes condamnées, a-t-elle observé.

Le représentant de l'Inde a cru comprendre que les principales sources de financement de l'ONG sont l'Union européenne et les Ministères des affaires étrangères français et néerlandais. Êtes-vous vraiment indépendants?

L'ONG a assuré de la transparence de budget, en précisant que les fonds alloués par l'Union européenne étaient utilisés pour des projets particuliers. La majorité des dépenses régulières est financée par des cotisations et des dons, a-t-elle précisé. Nous ne dépendons pas des fonds de l'Union européenne et nos travaux ne sont pas non plus influencés par cette dernière, a affirmé l'ONG.

Quel degré de véracité accorder à votre étude sur la peine de mort dans la région des Grands Lacs? s'est interrogé le représentant du Burundi. Tous les pays n'y appliquent pas la peine de mort, a-t-il fait observer. L'ONG a reconnu que l'étude en question datait un peu et que depuis plusieurs pays, dont le Burundi et le Rwanda, avaient aboli la peine de mort.

Le représentant du Maroc a voulu savoir comment étaient établis les rapports soumis par l'ONG au Conseil des droits de l'homme. Quelle est la nature du travail sur le terrain? Avez-vous un tableau général des principales tendances en matière d'application de la peine de mort?

L'ONG a expliqué qu'elle travaille avec des représentants de la société civile et des ONG locales pour dresser l'état des lieux de l'application de la peine de mort sur le terrain. Différentes stratégies sont organisées en fonction de la position de chaque gouvernement et de la relation que l'ONG entretient ou non avec lui. Le travail consiste aussi à éduquer l'opinion publique, a-t-elle souligné. Elle a ensuite indiqué qu'à l'heure actuelle, près de deux tiers des pays de la planète ont aboli la peine de mort ou établi un moratoire de fait ou juridique.

[...]
Partager…

Données techniques

ID6025
Type de document (code)communique
TitreLe comité des ONG dialogue avec les ONG pour l'octroi d'un statut consultatif spécial
Description(non défini)
RéférenceECOSOC/6494 - ONG/744
Date de publication1 février 2012
Date d'entrée en vigueur(non défini)
Zone de publication officielle(non défini)
Documents parents
OrganisationsConseil économique et social de l'ONU (auteur), Coalition mondiale contre la peine de mort
Condamnés
Mots-clefsONG
Zonegéos