Plan du site

Appels pour ne pas exécuter le blogueur Saïd Malekpour

dépêche de presse du 21 février 2012 - Agence mondiale d'information - AFP
Pays :
BRUXELLES, Belgique - La chef de la diplomatie européenne Catherine Ashton s'est dite mardi «extrêmement inquiète» à propos d'informations faisant état de la possible exécution imminente du blogueur iranien Saïd Malekpour pour «insulte à l'islam».

«Je suis extrêmement attristée et inquiète à propos d'informations indiquant que l'exécution de l'informaticien Saïd Malekpour pourrait être imminente», déclare Mme Ashton dans un communiqué.

Elle rappelle avoir appelé le gouvernement iranien «à réviser sa peine ainsi que celles de deux autres blogueurs, Ahmadreza Hashempour et Vahid Asghari», pour lesquelles «les organisations de défense des droits de l'Homme ont exprimé de sérieuses préoccupations quant à la transparence et l'équité» du processus judiciaire.

«Je réitère mon appel à l'Iran à suspendre toutes les exécutions prévues et à introduire un moratoire sur la peine de mort», a ajouté Mme Ashton.

La Cour suprême iranienne a confirmé fin janvier la condamnation à mort de Saïd Malekpour, 36 ans, qui vivait au Canada mais a été arrêté en 2008 lors d'un voyage en Iran. Il est accusé d'avoir géré un site pornographique.

Selon Amnesty International, cet informaticien aurait été victime, à son insu, de l'utilisation frauduleuse d'un de ses programmes pour diffuser des images pornographiques.
Partager…

Données techniques

ID6038
Type de document (code)depeche
TitreAppels pour ne pas exécuter le blogueur Saïd Malekpour
Description(non défini)
Référence(non défini)
Date de publication21 février 2012
Date d'entrée en vigueur(non défini)
Zone de publication officielle(non défini)
Documents parents
OrganisationsAgence mondiale d'information - AFP (auteur), Union européenne
CondamnésSaeed Malekpour
Mots-clefscondamnation à mort + réactions internationales
ZonegéosCanada + Iran