Plan du site

Déclaration du porte-parole de Catherine Ashton, Haute Représentante de l'UE, sur le cas de M. Youcef Nadarkhani

A 82/12
communiqué de presse du 24 février 2012 - Union européenne
Pays :
Thème :
Bruxelles, le 24 février 2012

Le porte-parole de Catherine Ashton, Haute Représentante de l'Union pour les affaires étrangères et la politique de sécurité et vice-présidente de la Commission, a fait ce jour la déclaration suivante:

"À plusieurs reprises, la Haute Représentante a fait part de sa vive inquiétude face à l'augmentation du nombre d'exécutions en Iran et a demandé à ce pays de libérer le pasteur iranien Youcef Nadarkhani ainsi que d'autres Iraniens condamnés à mort pour des infractions qui, selon les normes internationales, ne devraient pas entraîner la peine capitale.

La Haute Représentante est extrêmement préoccupée par des rapports indiquant que l'exécution du pasteur iranien Youcef Nadarkhani à Rasht, dans la province de Gilan, serait imminente.

L'exécution du pasteur Nadarkhani pour apostasie serait une nouvelle preuve de la détérioration de la situation des minorités religieuses en République islamique d'Iran.

En conséquence, la Haute Représentante demande instamment à la République islamique d'Iran de respecter ses engagements internationaux en matière de droits de l'homme. Elle demande instamment à l'Iran de ne pas exécuter le pasteur Nadarkhani. Il devrait être libéré immédiatement.".
Partager…

Données techniques

ID6040
Type de document (code)communique
TitreDéclaration du porte-parole de Catherine Ashton, Haute Représentante de l'UE, sur le cas de M. Youcef Nadarkhani
Description(non défini)
RéférenceA 82/12
Date de publication24 février 2012
Date d'entrée en vigueur(non défini)
Zone de publication officielle(non défini)
Documents parentsDéclaration du porte-parole de Catherine Ashton, Haute Représentante de l'Union, sur la libération du pasteur Nadarkhani en Iran
OrganisationsUnion européenne (auteur)
CondamnésYoucef Nadarkhani
Mots-clefscondamnation à mort + crime religieux (apostasie, blasphème,...) + réactions internationales
ZonegéosIran