Plan du site

[position de la France] Peine de mort - Rejet par la Cour suprême de l'appel de Teresa Lewis

communiqué de presse du 23 septembre 2010 - Ministère des Affaires Etrangères français - France
Thèmes :
Teresa Lewis
Nous déplorons que le Gouverneur de l'État de Virginie ait rejeté mardi la demande de grâce de Teresa Lewis condamnée à mort dans cet État, en dépit de la déficience mentale que présenterait cette personne et malgré une démarche de l'Union européenne effectuée il y a quelques jours.

Nous regrettons, dans ce contexte, le rejet hier de la Cour Suprême américaine de l'appel de Teresa Lewis.

La France réaffirme son opposition à la peine de mort partout dans le monde et en toute circonstance. Elle considère que l'abolition de la peine de mort est essentielle à la protection de la dignité humaine. Il n'y a pas en outre d'indications que la peine de mort ait un effet dissuasif et toute erreur judiciaire dans l'application de la peine de mort est irréversible.

Elle appelle les États continuant d'appliquer la peine de mort à y renoncer en particulier en ce qui concerne les mineurs, femmes enceintes et personnes souffrant de troubles mentaux, conformément à la résolution 1984/50 du Conseil économique et social des Nations unies.

La France s'efforce d'œuvrer à l'abolition en cherchant à obtenir à l'échelle mondiale un moratoire sur les exécutions, première étape vers la réalisation de cet objectif.

Documents liés

Partager…

Données techniques

ID6072
Type de document (code)communique
Titre[position de la France] Peine de mort - Rejet par la Cour suprême de l'appel de Teresa Lewis
Description(non défini)
Référence(non défini)
Date de publication23 septembre 2010
Date d'entrée en vigueur(non défini)
Zone de publication officielleFrance
Documents parents
OrganisationsMinistère des Affaires Etrangères français (auteur), Union européenne
CondamnésTeresa Lewis
Mots-clefsdéficient + demande de grâce + femme + procédure + réactions internationales
ZonegéosEtats-Unis + France + Virginie