Plan du site

Déclaration du porte-parole de Catherine Ashton, Haute Représentante de l'UE, sur l'exécution de Vladislav Kovalev en Biélorussie

A 129/12
communiqué de presse du 17 mars 2012 - Union européenne
Thème :
UNION EUROPÉENNE
Bruxelles, le 17 mars 2012 (OR. en)

Le porte-parole de Catherine Ashton, Haute Représentante de l'Union pour les affaires étrangères et la politique de sécurité et vice-présidente de la Commission, a fait ce jour la déclaration suivante:

"La Haute Représentante condamne fermement l'exécution de Vladislav Kovalev, qui a été condamné à la peine de mort en novembre 2011, en même temps que Dmitri Konovalov, dont on ignore encore le sort.

La Haute Représentante a connaissance des crimes atroces dont ces deux hommes étaient accusés, et ses pensées vont aux victimes et à leurs familles. Dans le même temps, la Haute Représentante note que les deux accusés n'ont pas eu droit à un procès en bonne et due forme et, notamment, qu'ils n'ont pas eu le droit de se défendre.

L'Union européenne est opposée à la peine capitale en toutes circonstances. Elle considère que la peine de mort constitue une sanction cruelle et inhumaine qui n'a aucun effet dissuasif et représente une négation inacceptable de la dignité et de l'intégrité humaines. C'est pourquoi la Haute Représentante engage la Biélorussie, seul pays en Europe à encore appliquer la peine de mort, à s'associer à un moratoire mondial sur cette peine, premier pas vers son abolition universelle."
Partager…

Données techniques

ID6107
Type de document (code)communique
TitreDéclaration du porte-parole de Catherine Ashton, Haute Représentante de l'UE, sur l'exécution de Vladislav Kovalev en Biélorussie
Description(non défini)
RéférenceA 129/12
Date de publication17 mars 2012
Date d'entrée en vigueur(non défini)
Zone de publication officielle(non défini)
Documents parentsAttentat de Minsk : le Bélarus a exécuté les deux condamnés, L'exécution de deux condamnés à mort en Biélorussie provoque de vives réactions
OrganisationsUnion européenne (auteur)
Condamnés
Mots-clefsexécution + réactions internationales + terrorisme
ZonegéosBélarus (Biélorussie)