Plan du site

Biélorussie: le Conseil de l'Europe dénonce le refus de grâce par Loukachenko

dépêche de presse du 15 mars 2012 - Ria Novosti
PARIS, 15 mars - RIA Novosti

Le secrétaire général du Conseil de l'Europe, Thorbjørn Jagland, a dénoncé jeudi le refus du président biélorusse Alexandre Loukachenko de gracier les condamnés à mort pour l'attentat dans le métro de Minsk, lit-on dans un communiqué du Conseil.

"La Biélorussie est le seul pays en Europe à continuer à exécuter des gens. Violant les droits fondamentaux de l'homme et les normes démocratiques, le gouvernement biélorusse isole de plus en plus son pays et son peuple du reste du monde", a déclaré M.Jagland.

De leur côté, le président de l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe (APCE) Jean-Claude Mignon et les rapporteurs sur la Biélorussie et la peine de mort ont déploré une enquête et un procès "entachés de graves atteintes aux droits de l'homme". Ils ont exprimé de "sérieux doutes" sur le bien-fondé des condamnations et lancé un appel contre leur exécution.

"Nous redoutons vivement, après l'annonce du refus du président Loukachenko de gracier les deux jeunes hommes, que l'irréparable ne soit commis à tout moment. Notre rejet de principe de la peine de mort et les nombreuses interrogations quant à l'équité de leur procès nous portent à appeler solennellement les autorités biélorusses à ne pas exécuter MM.Konovalov et Kovalev", est-il indiqué dans la déclaration de l'APCE.

L'attentat perpétré le 11 avril 2011 au soir à la station de métro Oktiabrskaïa à Minsk avait fait 15 morts et plus de 200 blessés. Le lendemain, les services secrets biélorusses ont arrêté les auteurs présumés de l'attentat. Le procès a débuté le 15 septembre dernier. En novembre 2011, Dmitri Konovalov et Vladislav Kovalev ont été condamnés à être fusillés.
Partager…

Données techniques

ID6112
Type de document (code)depeche
TitreBiélorussie: le Conseil de l'Europe dénonce le refus de grâce par Loukachenko
Description(non défini)
Référence(non défini)
Date de publication15 mars 2012
Date d'entrée en vigueur(non défini)
Zone de publication officielle(non défini)
Documents parentsL'exécution de deux condamnés à mort en Biélorussie provoque de vives réactions
OrganisationsConseil de l'Europe, Ria Novosti (auteur)
Condamnés
Mots-clefsdemande de grâce + réactions internationales + terrorisme
ZonegéosBélarus (Biélorussie)