Plan du site

Jean-Claude Mignon condamne fermement les exécutions au Japon

AP 064(2012)
communiqué de presse du 29 mars 2012 - Conseil de l'Europe
Pays :
Strasbourg, 29.03.2012 - Le Président de l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe (APCE) a aujourd'hui fermement condamné l'exécution au Japon de Yasuaki Uwabe,Tomoyuki Furusawa et Yasutoshi Matsuda.

"Nous attendons du Japon, en tant que pays bénéficiant du statut d'observateur auprès du Conseil de l'Europe, qu'il partage nos valeurs et principes fondamentaux. En avril de l'an dernier, l'Assemblée a une nouvelle fois exhorté le Japon à se joindre au consensus croissant des pays démocratiques qui protègent les droits de l'homme et la dignité humaine en abolissant la peine de mort. Ces exécutions montrent que le Japon a décidé d'ignorer notre demande et de défier la communauté internationale en poursuivant sa voie à contre-courant d'une tendance mondiale à l'abolition", a-t-il déclaré.

"Cette pratique barbare n'a pas sa place dans une société civilisée. C'est pourquoi, encore une fois, j'appelle les autorités japonaises à mettre immédiatement en place un moratoire sur les exécutions, ce qui constituerait un premier pas vers l'abolition", a poursuivi Jean-Claude Mignon.

"Comme nous l'avons rappelé dans la Résolution 1807, l'expérience européenne a montré de façon incontestable que la peine de mort n'est pas nécessaire pour enrayer les crimes violents et que les dirigeants politiques ayant ouvert la voie à l'abolition n'ont pas eu à subir de réactions hostiles de la part de l'opinion publique", a déclaré le Président de l'APCE.

* * *
La peine de mort n'est appliquée dans aucun des 47 Etats membres du Conseil de l'Europe.
Partager…

Données techniques

ID6131
Type de document (code)communique
TitreJean-Claude Mignon condamne fermement les exécutions au Japon
Description(non défini)
RéférenceAP 064(2012)
Date de publication29 mars 2012
Date d'entrée en vigueur(non défini)
Zone de publication officielle(non défini)
Documents parentsJapon: Noda pour la peine de mort, Reprise des exécutions capitales au Japon, après 20 mois sans exécutions
OrganisationsConseil de l'Europe (auteur)
Condamnés
Mots-clefsexécution + réactions internationales
ZonegéosJapon