Plan du site

L'Equateur étudie la menace d'une condamnation à mort d'Assange

dépêche de presse du 21 juin 2012 - Agence Télégraphique Suisse - ATS
L'Equateur examine le risque d'une condamnation à mort aux Etats-Unis pour Julian Assange, a déclaré le ministre des Affaires étrangères Ricardo Patino, affirmant la volonté de Quito de "protéger le droit à la vie". Le fondateur de WikiLeaks a avancé cette menace pour justifier sa demande d'asile.

"Nous sommes en train d'étudier le risque d'être jugé pour des motifs politiques et la possibilité d'être condamné à mort (aux Etats-Unis) dénoncés par M. Assange", a annoncé sur son compte Twitter le ministre, qui participe au sommet de l'ONU sur le développement durable Rio+20 au Brésil.

"L'Equateur affirme qu'il protègera le droit humain à la vie et à la liberté d'expression", a encore assuré M. Patino, rappelant que la Constitution équatorienne "ne reconnaît pas la peine de mort".

Dans un entretien à la télévision australienne, le vice-ministre équatorien des Affaires étrangères Marco Albuja, avait auparavant précisé que le président allait "donner ses instructions jeudi" sur cette question.
Partager…

Données techniques

ID6239
Type de document (code)depeche
TitreL'Equateur étudie la menace d'une condamnation à mort d'Assange
Description(non défini)
Référence(non défini)
Date de publication21 juin 2012
Date d'entrée en vigueur(non défini)
Zone de publication officielle(non défini)
Documents parents
OrganisationsAgence Télégraphique Suisse - ATS (auteur)
Condamnés
Mots-clefs
ZonegéosEquateur + Etats-Unis