Plan du site

[position de la France] Etats-Unis - Gambie - Annonce de l'exécution prochaine de tous les condamnés à mort

communiqué de presse du 21 août 2012 - Ministère des Affaires Etrangères français - France
Pays :
La France condamne avec la plus grande fermeté la décision du président gambien, M. Jammeh, d'exécuter en septembre prochain tous les condamnés à mort en Gambie.

La Gambie applique un moratoire de fait sur la peine de mort depuis 1981. La France exhorte donc la Gambie à maintenir ce moratoire, en vue d'une abolition définitive, et à ne pas procéder à l'exécution de ces condamnés à mort. Elle demande également à la Gambie de commuer toutes les condamnations à la peine de mort en peines de détention.

La France, conformément à son opposition à l'usage de la peine de mort en toutes circonstances, considère que la peine capitale est une sanction cruelle et que son abolition contribue au renforcement de la dignité humaine.

Le combat en faveur de l'abolition a considérablement progressé ces dernières années. Aujourd'hui, 139 États sont abolitionnistes ou ont adopté un moratoire de fait. Nous ne devons pas ralentir nos efforts en vue d'une abolition universelle et définitive de la peine de mort.
Partager…

Données techniques

ID6313
Type de document (code)communique
Titre[position de la France] Etats-Unis - Gambie - Annonce de l'exécution prochaine de tous les condamnés à mort
Description(non défini)
Référence(non défini)
Date de publication21 août 2012
Date d'entrée en vigueur(non défini)
Zone de publication officielleFrance
Documents parentsGambie: l'Union africaine demande au président Jammeh de renoncer aux exécutions, Gambie: la France dénonce la décision d'exécuter tous les condamnés à mort, L'annonce d'une prochaine reprise des exécutions capitales en Gambie provoque de nombreuses réactions
OrganisationsMinistère des Affaires Etrangères français (auteur)
Condamnés
Mots-clefsprésident + réactions internationales + volonté de rétablissement
ZonegéosFrance + Gambie