Plan du site

La Grande-Bretagne demande à la Gambie de cesser les exécutions

dépêche de presse du 27 août 2012 - Xinhua
BANJUL, 27 août (Xinhua) -- Le Foreign Office, ministère britannique des Affaires étrangères et du Commonwealth, a pressé le gouvernement de Gambie de cesser d'exécuter les prisonniers dans le couloir de la mort dans ce pays, suite aux allégations selon lequel ce pays aurait exécuté neuf détenus dans le couloir de la mort dans la prison du centre de l'État.

"Je suis vivement préoccupé par les rapports selon lesquels neuf prisonniers dans le couloir de la mort en Gambie auraient été exécutés, après les commentaires du président Jammeh selon lesquels tous les prisonniers dans le couloir de la mort seraient maintenant exécutés", a déclaré Alistair Burt, le sous-secrétaire d'État au Parlement au ministère des Affaires étrangères et du Commonwealth.

"La Gambie n'a pas effectué d'exécutions depuis 1981. J'appelle les autorités gambiennes à suspendre toute nouvelle l'exécution, car le gouvernement britannique s'oppose comme une question de principe à tout recours à la peine de mort", a déclaré M. Burt par le biais de la Haute commission du Foreign Office à Banjul.
Partager…

Données techniques

ID6339
Type de document (code)depeche
TitreLa Grande-Bretagne demande à la Gambie de cesser les exécutions
Description(non défini)
Référence(non défini)
Date de publication27 août 2012
Date d'entrée en vigueur(non défini)
Zone de publication officielle(non défini)
Documents parentsReprise des exécutions capitales en Gambie avec l'exécution de neuf condamnés à mort
OrganisationsXinhua (auteur), Commonwealth
Condamnés
Mots-clefsexécution + réactions internationales
ZonegéosGambie + Royaume Uni