Plan du site

ASIE/PAKISTAN - Noël en prison pour Asia Bibi : allongement des délais pour le procès

dépêche de presse du 6 décembre 2010 - Agence Fides
Pays :
Thème :
Lahore (Agence Fides) – La Haute Cour de Lahore a prolongé aujourd'hui la suspension de la peine concernant Asia Bibi – la jeune femme chrétienne condamnée à mort pour blasphème – jusqu'au 23 décembre. Le même jour, la Cour devrait annoncer la date de la première audience du procès en appel. La Cour a également ordonné au gouvernement du Pakistan de "ne pas amender la loi sur le blasphème avant la décision finale du procès concernant Asia Bibi".

Cette indication constitue une interférence évidente de la magistrature dans les prérogatives du Parlement et du gouvernement, qui détiennent le pouvoir législatif et exécutif : avocats, hommes politiques et membres éminents de la société civile ont commenté à Fides cette ordonnance de la Haute Cour la qualifiant "d'inadmissible, fourrière de confusion et de conflit de pouvoirs : la Cour ne peut aucunement conditionner les travaux du Parlement ou du Gouvernement". Ce qui est clair, notent les sources de Fides, c'est que "le cas d'Asia Bibi est en train de se politiser et que si d'un côté, il existe des tentatives visant à l'insérer dans le cadre des disputes politiques, de l'autre est en cours une instrumentalisation grossière de la part des groupes islamiques radicaux".

Hier en effet, à Islamabad, les militants radicaux de la Jamaat-e-Islami (JI) ont manifesté devant le Parlement demandant au gouvernement de s'occuper des "problèmes réels du pays", citant l'inflation, "le rapport de sujétion vis-à-vis des Etats-Unis" et demandant d'abandonner la révision de la loi sur le blasphème.

Entre temps, le travail de la Commission chargée par le Président Zardari de revoir la loi est sur le point de commencer et, comme le disent des sources autorisées de Fides au sein du gouvernement pakistanais, "la Commission compte d'obtenir un résultat et d'exprimer une proposition de révision d'ici trois mois".

La famille d'Asia Bibi a appris avec tristesse la nouvelle du renvoi de la procédure et se prépare à célébrer Noël sans Asia : "Ce sera un Noël au cours duquel tous les chrétiens du Pakistan se souviendront et prieront pour Asia et pour sa famille. Alors que la politique se livre à ses jeux, une victime innocente souffre en prison et des enfants sont privés de leur mère", remarque pour Fides Haroon Barket Masih, responsable de la "Fondation Masih" qui prend soin de la famille et assure l'assistance légale d'Asia, remarquant que "le procès en appel pourrait durer environ un an".

Selon des données officielles diffusées aujourd'hui dans la presse pakistanaise, 130 personnes se trouvent en prison pour blasphème dans différentes prisons du Punjab. De ce total, 64 ont été condamnées alors que 52 attendent la fin de leur procès. Parmi les condamnés, 12 (dont Asia Bibi) sont condamnés à mort alors que les autres ont été condamnés à perpétuité ou à d'autres peines. Seuls huit condamnés sont chrétiens, les 122 autres étant musulmans. Des huit chrétiens, deux sont des femmes (il s'agit d'Asia Bibi et de Riqqiya Bibi, épouse de Munir Masih).
Partager…

Données techniques

ID6394
Type de document (code)depeche
TitreASIE/PAKISTAN - Noël en prison pour Asia Bibi : allongement des délais pour le procès
Description(non défini)
Référence(non défini)
Date de publication6 décembre 2010
Date d'entrée en vigueur(non défini)
Zone de publication officielle(non défini)
Documents parents
OrganisationsAgence Fides (auteur)
CondamnésAsia Bibi
Mots-clefscrime religieux (apostasie, blasphème,...) + femme + procès
ZonegéosPakistan