Plan du site

Déclaration de Catherine Ashton, Haute Représentante de l'UE, sur les exécutions récentes au Japon

A 430/12
déclaration du 28 septembre 2012 - Union européenne
Pays :
Bruxelles, le 28 septembre 2012

La Haute Représentante de l'Union pour les affaires étrangères et la politique de sécurité et vice-présidente de la Commission a fait ce jour la déclaration suivante:

"Je déplore l'exécution au Japon de deux détenus du couloir de la mort, Yukinori Matsuda et Sachiko Eto, le 27 septembre 2012. Cette exécution, qui a eu lieu quelques semaines seulement après l'exécution, au mois d'août, de deux autres condamnés à mort, porte à sept le nombre des personnes exécutées cette année au Japon, ce qui constitue une tendance préoccupante après une période de près de deux ans sans exécution.

J'exhorte une nouvelle fois le Japon à envisager sérieusement l'institution d'un moratoire afin de permettre la tenue d'un débat public de fond sur la peine de mort, en attendant qu'elle soit abolie par la loi. Le Japon rejoindrait ainsi tous les pays, de plus en plus nombreux, qui y renoncent: plus de deux tiers des pays du monde ont officiellement aboli ou cessé d'appliquer la peine de mort, comme l'a demandé l'Assemblée générale des Nations unies.".

Documents liés

Partager…

Données techniques

ID6422
Type de document (code)
TitreDéclaration de Catherine Ashton, Haute Représentante de l'UE, sur les exécutions récentes au Japon
Description(non défini)
RéférenceA 430/12
Date de publication28 septembre 2012
Date d'entrée en vigueur(non défini)
Zone de publication officielle(non défini)
Documents parentsÀ nouveau deux exécutions capitales au Japon
OrganisationsUnion européenne (auteur)
Condamnés
Mots-clefsexécution + femme + réactions internationales
ZonegéosJapon