Plan du site

"Une étape historique pour un monde sans peine de mort": la Communauté de Sant'Egidio sur l'approbation de la résolution de la troisième commission de l'Assemblée générale de l'ONU

dépêche de presse du 16 novembre 2007 - Agence Fides
AMERIQUE/ETATS-UNIS - "Une étape historique pour un monde sans peine de mort": la Communauté de Sant'Egidio sur l'approbation de la résolution pour un moratoire universel de la peine capitale lors de la troisième commission de l'Assemblée générale de l'ONU

New York (Agence Fides) - "C'est une contribution décisive pour accélérer un procédé qui a déjà vu à partir des années '90 plus des 50 pays renoncer à l'usage de la peine de mort et son usage se rétrécir dans de nombreux pays rétentionnaires à cause d'un respect accru de la vie humaine et des doutes croissants sur son efficacité et sa correction dans l'application, également dans les systèmes judiciaires plus évolués. C'est une victoire du monde et de la vie, une victoire de la défense de la dignité et des droits de l'homme". C'est ce qu'affirme Mario Marazziti, porte-parole de la Communauté de Sant'Egidio et coordinateur de la Campagne Mondiale pour un moratoire Universel de la Peine Capitale, en commentant l'approbation de la Résolution pour un moratoire universel de la peine capitale par la troisième Commission de l'Assemblée générale des Nations Unies. La Communauté de Sant'Egidio a travaillé depuis des années intensément pour ce résultat avec d'autres protagonistes historiques de la Campagne mondiale, unis ou aux côtés de la Coalition Mondiale Contre la Peine de Mort (WCADP).

"Cela a été une route difficile - poursuit Marazziti -, contrariée par celui qui a cherché à faire passer cette décision historique comme une ingérence en affaires internes des simples pays et comme une vision 'européenne' des droits de l'homme. Les cinq millions de signatures recueillies dans 153 pays par la Communauté de Sant'Egidio, la création d'un front mondial interreligieux et interculturel mondial, rendus évidents par la consigne survenue dans les mains du Président de l'Assemblée Générale Srgjan Kerim par une délégation de la Communauté de Sant'Egidio et de la WCADP le 2 novembre dernier, au lendemain de la présentation de la Résolution de la part des 37 pays auteurs, avec un nombre jamais atteint de co-sponsors, ont rendu témoignage au caractère universel, 'transrégional' du texte de la Résolution et la sensibilité changée d'une grande partie de la planète. L'approbation de la Résolution pour un Moratoire Universel est une proposition pour tous les pays membres, c'est également un pont vers les pays qui ne l'ont pas voté et qui l'ont contrariée par une justice capable de combattre le crime en érigeant le respect de la vie dans toutes les circonstances. Il permet d'arrêter un système judiciaire qui n'est jamais infaillible. Il permet d'introduire des mesures alternatives toujours ouvertes à la réhabilitation humaine, capables de de dédommager la société et de décourager tout sens de vengeance."

"L'approbation de la Résolution - conclut le porte-parole de la Communauté de Sant'Egidio - représente la victoire de la synergie entre cultures différentes et Organisations non gouvernementales. Une victoire qui, pour cela, n'humilie personne, mais marque la voie pour un monde capable de chercher, sur ce chemin, des voies également plus efficaces pour une paix sans guerre et sans nécessité de guerre."
Partager…

Données techniques

ID6434
Type de document (code)depeche
Titre"Une étape historique pour un monde sans peine de mort": la Communauté de Sant'Egidio sur l'approbation de la résolution de la troisième commission de l'Assemblée générale de l'ONU
Description(non défini)
Référence(non défini)
Date de publication16 novembre 2007
Date d'entrée en vigueur(non défini)
Zone de publication officielle(non défini)
Documents parents
OrganisationsOrganisation des Nations Unies, Agence Fides (auteur), Assemblée Générale de l'ONU, Communauté de Sant'Egidio
Condamnés
Mots-clefsmoratoire + résolution
ZonegéosMonde