Plan du site

Peine capitale: l'Opéra de Montréal se souvient

dépêche de presse du 11 décembre 2012 - Presse Canadienne
Pays :
MONTRÉAL – L'Opéra de Montréal et Amnistie internationale unissent leurs voix pour commémorer le 50e anniversaire des deux dernières exécutions au Canada et lancer des activités en vue de la présentation de l'opéra «Dead Man Walking» en mars 2013.

Mardi, à la Place des arts à Montréal, autour d'une cabine létale, des artistes ont livré un message dans la peau de condamnés à mort, le tout ponctué par la musique de l'opéra de Jake Heggie.

Cet événement, intitulé «La dernière heure dans la vie de…» et animé par l'abbé Raymond Gravel, est la première d'une série d'interventions de sensibilisation à la question de la peine capitale menant à la présentation de l'opéra «Dead Man Walking».

Des artistes tels que Michel Dumont, Fanny Mallette, Lorraine Pintal, Monique Giroux et Charlotte Laurier y prenaient part. Une table ronde devait suivre sur les ondes de CIBL.

Présenté en mars prochain, «Dead Man Walking» raconte la rencontre improbable entre une religieuse passionnée et un criminel auteur d'un meurtre crapuleux.

L'adaptation au cinéma du récit de Soeur Helen Prejean avait valu à Susan Sarandon l'Oscar de la meilleure actrice en 1996.

En 2000, le dramaturge Terrence McNally, déjà connu des amateurs d'opéra pour sa pièce «Les leçons de Maria Callas», a réécrit l'histoire pour en faire son premier livret d'opéra.

Le compositeur américain Jake Heggie l'a mis en musique, signant une oeuvre où se contrepointent les styles musicaux (broadway, musique de film, musique classique).

Ce drame de courage et de passion, repris près de 30 fois depuis sa création, sera à la Salle Wilfrid-Pelletier de la Place des Arts, les 9, 12, 14 et 16 mars 2013.

La mezzo canadienne Allyson McHardy tiendra le rôle de Soeur Helen. Le baryton Étienne Dupuis endossera l'uniforme de prisonnier du criminel Joseph De Rocher.

L'Orchestre Métropolitain et le Choeur de l'Opéra de Montréal seront sous la direction du chef britannique Wayne Marshall. Alain Gauthier assurera la mise en scène.

Diverses actions seront menées jusqu'en mars pour sensibiliser le public aux enjeux soulevés par la thématique centrale de l'opéra «Dead Man Walking», dont ceux de la peine de mort, de la dignité humaine, de la justice, de la religion.

L'hebdomadaire «Voir» lance un blogue et un concours.

Le Cinéma du Parc présentera le film «Dead Man Walking» et le documentaire «Into the Abyss» de Werner Herzog dans les mois prochains, deux films qui traitent de la peine de mort.

La «Nuit blanche», le 2 mars à Montréal, lèvera le voile sur les décors de l'opéra «Dead Man Walking» et offrira une expérience multisensorielle sur la scène.

Du 2 au 9 mars, en amont de la présentation de l'opéra, tables rondes, discussions multiples et entretiens se tiendront en compagnie de spécialistes, de Soeur Helen Prejean (auteur du livre «Dead Man Walking») et du compositeur Jake Heggie.
Partager…

Données techniques

ID6596
Type de document (code)depeche
TitrePeine capitale: l'Opéra de Montréal se souvient
Description(non défini)
Référence(non défini)
Date de publication11 décembre 2012
Date d'entrée en vigueur(non défini)
Zone de publication officielle(non défini)
Documents parents
OrganisationsPresse Canadienne (auteur), Amnesty International
Condamnés
Mots-clefsfilm + histoire + manifestation
ZonegéosCanada