Plan du site

Déclaration du porte-parole de la Haute Représentante, Catherine Ashton, sur la peine de mort prononcée par le Tribunal international pour crimes de guerre au Bangladesh

A 32/13
communiqué de presse du 22 janvier 2013 - Union européenne
Pays :
Bruxelles, le 22 janvier 2013

Le porte-parole de Catherine Ashton, Haute Représentante de l'Union pour les affaires étrangères et la politique de sécurité et vice-présidente de la Commission, a fait ce jour la déclaration suivante:

"L'Union européenne suit de près les procédures judiciaires engagées au Bangladesh pour juger les crimes commis pendant la guerre qui a précédé l'indépendance du pays en 1971.

Dès le début de ces procès, l'Union européenne, qui est par principe opposée à la peine capitale, a souligné à plusieurs reprises sa préoccupation quant à l'application éventuelle de la peine de mort en vertu de la loi relative aux crimes internationaux (Tribunal). Par conséquent, la Haute Représentante regrette que le Tribunal international pour crimes de guerre ait condamné par contumace, le 21 janvier 2013, M. Abdul Kalam Azad à la peine de mort.

L'Union européenne est opposée à l'application de la peine capitale dans tous les cas et en toutes circonstances. La Haute Représentante invite les autorités bangladaises à commuer cette peine et à instaurer un moratoire sur les exécutions, première étape vers l'abolition définitive de la peine capitale."
Partager…

Données techniques

ID6676
Type de document (code)communique
TitreDéclaration du porte-parole de la Haute Représentante, Catherine Ashton, sur la peine de mort prononcée par le Tribunal international pour crimes de guerre au Bangladesh
Description(non défini)
RéférenceA 32/13
Date de publication22 janvier 2013
Date d'entrée en vigueur(non défini)
Zone de publication officielle(non défini)
Documents parentsRésolution du Parlement européen du 14 mars 2013 sur la situation au Bangladesh, Condamnation à mort prononcée par contumace par un tribunal spécial au Bangladesh pour des crimes datant de 1971
OrganisationsUnion européenne (auteur)
Condamnés
Mots-clefscondamnation à mort + contumace + réactions internationales + tribunal international
ZonegéosBangladesh