Plan du site

Exécutions en Gambie : la rapporteure de l'APCE est consternée

communiqué de presse du 28 août 2012 - Conseil de l'Europe
Pays :
Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe
-----

Renate Wohlwend (Liechtenstein, PPE/DC), Rapporteure générale de l'Assemblée parlementaire sur la peine de mort, est consternée par les récents rapports d'une vague d'exécutions en Gambie.

" La Gambie avait déjà réussi a abolir la peine de mort. Même après que le président actuel Jammeh ait remis en vigueur la peine capitale en 1995, il a respecté un moratoire de facto. La déclaration du Président du 19 août 2012, annonçant que les 47 détenus condamnés à mort seraient exécutés à la mi-septembre constitue un terrible pas en arrière pour ce pays. Les neuf exécutions qui auraient été effectuées ce dimanche sont une tragédie qui ne doit pas se répéter. Je lance un appel au Président Jammeh pour qu'il arrête les massacres maintenant."

Le Conseil de l'Europe s'oppose à la peine de mort en toutes circonstances. Il a réussi à faire de l'Europe un continent sans peine de mort, avec la seule exception du Bélarus.
Partager…

Données techniques

ID6697
Type de document (code)communique
TitreExécutions en Gambie : la rapporteure de l'APCE est consternée
Description(non défini)
Référence(non défini)
Date de publication28 août 2012
Date d'entrée en vigueur(non défini)
Zone de publication officielle(non défini)
Documents parentsLa Gambie se retire du Commonwealth, Reprise des exécutions capitales en Gambie avec l'exécution de neuf condamnés à mort
OrganisationsConseil de l'Europe (auteur)
Condamnés
Mots-clefsexécution + réactions internationales + reprise d'exécution
ZonegéosGambie