Plan du site

Le Texas devrait suspendre, puis abolir la peine de mort, selon une rapporteure de l'APCE

communiqué de presse du 17 juillet 2013 - Conseil de l'Europe
Pays :
Thème :
John Manuel Quintanilla
Strasbourg, 17.07.2013 – Marina Schuster (Allemagne, ADLE), rapporteure générale de l'Assemblée parlementaire sur l'abolition de la peine de mort, regrette l'exécution, le 16 juillet 2013 au Texas, de John Manuel Quintanilla, qui avait épousé une ressortissante allemande alors qu'il se trouvait dans le couloir de la mort.

"Dans beaucoup de régions du monde, les exécutions appartiennent au passé. L'ensemble des 47 Etats membres du Conseil de l'Europe ont soit aboli la peine capitale, soit instauré un moratoire sur les exécutions.

Aux Etats-Unis, les exécutions et les condamnations à mort tendent à devenir plus rares. Un nombre croissant d'Etats ont abrogé la peine de mort. Le Texas devrait lui aussi ne pas hésiter à rejoindre la majorité des Etats du monde qui rejettent la peine de mort sanctionnant par une réaction morale ou pratique le crime cruel, voire haineux, de meurtre.

Nous appelons les autorités à suspendre immédiatement le recours à la peine de mort. Ce serait là un premier pas vers l'abolition complète de cette peine", a déclaré Mme Schuster.
Partager…

Données techniques

ID6921
Type de document (code)communique
TitreLe Texas devrait suspendre, puis abolir la peine de mort, selon une rapporteure de l'APCE
Description(non défini)
Référence(non défini)
Date de publication17 juillet 2013
Date d'entrée en vigueur(non défini)
Zone de publication officielle(non défini)
Documents parents
OrganisationsConseil de l'Europe (auteur)
CondamnésJohn Manuel Quintanilla
Mots-clefsexécution + réactions internationales
ZonegéosEtats-Unis + Texas