Plan du site

Japon: le chimiste en chef de la secte Aum condamné à mort

dépêche de presse du 30 janvier 2004 - Agence Télégraphique Suisse - ATS
Pays :
Thème :
TOKYO - Le chimiste en chef de la secte Aum Vérité Suprême a été condamné à mort à Tokyo, selon une source judiciaire. Il a notamment été reconnu coupable de l'attentat meurtrier au gaz sarin qui avait fait 12 morts dans le métro tokyoïte en 1995.

Masami Tsuchiya, 39 ans, est le onzième membre de la secte à être condamné à la pendaison. Aucun des précédents condamnés n'a toutefois été exécuté pour le moment.

Le procès du gourou de la secte, Shoko Asahara, 48 ans, de son vrai nom Chizuo Matsumoto, vient de se terminer après plus de sept ans de procédure. Le verdict est attendu le 27 février prochain. La secte Aum est accusée de la mort de 27 personnes au Japon.

M. Tsuchiya était le chef du laboratoire chimique de la secte, considéré comme le principal responsable de la fabrication du gaz sarin qui avait fait 12 morts et des milliers de blessés dans le métro de Tokyo en 1995. Le chimiste a également été reconnu coupable d'une précédente attaque au sarin qui avait tué 7 personnes et blessé 144 autres à Matsumoto en 1994.

Aum, qui existe toujours au Japon sous le nom d'»Aleph», est une secte mêlant mysticisme hindou, croyances primitives bouddhistes et visions apocalyptiques.
Partager…

Données techniques

ID700
Type de document (code)depeche
TitreJapon: le chimiste en chef de la secte Aum condamné à mort
Description(non défini)
Référence(non défini)
Date de publication30 janvier 2004
Date d'entrée en vigueur(non défini)
Zone de publication officielle(non défini)
Documents parents
OrganisationsAgence Télégraphique Suisse - ATS (auteur)
Condamnés
Mots-clefscondamnation à mort + terrorisme
ZonegéosJapon