Plan du site

Bangladesh: un autre leader de l'opposition a été condamné à mort

dépêche de presse du 1 octobre 2013 - Associated Press - AP
Pays :
DACCA, Bangladesh - Un autre leader de l'opposition bangladaise a été condamné à mort mardi.
Un tribunal spécial a statué que Salaudin Quader Chowdhury, un des principaux dirigeants du Parti nationaliste du Bangladesh, méritait la peine capitale pour sa participation à des centaines de meurtres lors de la guerre d'indépendance face au Pakistan en 1971.

Quelques heures après le verdict, les partisans de Chowdhury ont attaqué les militants du parti au pouvoir et incendié des véhicules dans la ville de Chittagong. Les violences auraient fait au moins un blessé.

Le parti de Chowdhury a appelé à la grève générale à Chittagong, mercredi.

Chowdhury a été reconnu coupable de neuf des 23 accusations qui pesaient contre lui, dont quatre chefs de génocide. Il a été reconnu coupable d'avoir ordonné la mort d'au moins 200 personnes, surtout des membres de la minorité hindoue, pendant la guerre.

Six personnes ont déjà été reconnues coupables de crimes de guerre par le tribunal, dont quatre dirigeants importants du principal parti islamique du pays, le Jamaat-e-Islami.

L'organisation new-yorkaise des droits de la personne Human Rights Watch a critiqué le fonctionnement de ce tribunal, affirmant qu'il ne respecte pas les normes internationales.
Partager…

Données techniques

ID7008
Type de document (code)depeche
TitreBangladesh: un autre leader de l'opposition a été condamné à mort
Description(non défini)
Référence(non défini)
Date de publication1 octobre 2013
Date d'entrée en vigueur(non défini)
Zone de publication officielle(non défini)
Documents parentsBangladesh: grâce refusée à deux opposants, qui vont être pendus, Septième condamnation à mort prononcée au Bangladesh cette année pour des crimes datant de 1971
OrganisationsAssociated Press - AP (auteur)
Condamnés
Mots-clefscondamnation à mort + histoire
ZonegéosBangladesh