Plan du site

L'ONU condamne les exécutions irakiennes

dépêche de presse du 11 octobre 2013 - Associated Press - AP
Pays :
GENÈVE - L'exécution par l'Irak de 42 personnes en deux jours est inhumaine et représente un recours probablement illégal à la peine de mort, a prévenu vendredi l'ONU.
Rupert Colville, un porte-parole de la Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l'homme, Navi Pillay, a déclaré que les exécutions communes de ce genre sont non seulement obscènes et inhumaines, mais qu'elles contreviennent aussi probablement à la loi internationale.

Le ministère irakien de la Justice a indiqué jeudi que le gouvernement a exécuté 42 personnes, dont une femme, reconnues coupables de terrorisme. Ces exécutions portent à 132 le nombre de personnes mises à mort depuis le début de l'année en Irak.

Mme Pillay a déjà comparé le recours irakien à la peine de mort au traitement réservé aux animaux emmenés à l'abattoir.

M. Colville a déclaré aux journalistes, vendredi, que les plus récentes exécutions sont particulièrement perverses compte-tenu que jeudi était la journée internationale contre la peine de mort.
Partager…

Données techniques

ID7047
Type de document (code)depeche
TitreL'ONU condamne les exécutions irakiennes
Description(non défini)
Référence(non défini)
Date de publication11 octobre 2013
Date d'entrée en vigueur(non défini)
Zone de publication officielle(non défini)
Documents parentsL'Irak annonce l'exécution de 42 condamnés à mort
OrganisationsOrganisation des Nations Unies, Associated Press - AP (auteur)
Condamnés
Mots-clefsexécution + journée mondiale contre la peine de mort + réactions internationales
ZonegéosIrak