Plan du site

Bélarus : des rapporteurs de l'APCE dénoncent une nouvelle condamnation à mort

AP208(2013)
communiqué de presse du 20 décembre 2013 - Conseil de l'Europe
Strasbourg, 20.12.2013 - Marina Schuster (Allemagne, ADLE), Rapporteure générale de l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe (APCE) sur l'abolition de la peine de mort, et Andres Herkel (Estonie, PPE/DC), rapporteur sur la situation au Bélarus, dénoncent avec fermeté la condamnation à mort prononcée au Bélarus le 26 novembre 2013, qui n'a été connue que cette semaine. Edouard Lykov, 53 ans, un ressortissant bélarussien d'origine russe dont le fils vit en Russie et la fille en Allemagne, a été reconnu coupable de plusieurs chefs d'inculpation pour meurtre alors qu'il était sous l'influence de l'alcool.

"La pratique secrète de la peine de mort au Bélarus est particulièrement barbare et a été condamnée par l'Assemblée parlementaire à de nombreuses reprises. La peine de mort demeure un obstacle majeur pour l'éventuelle adhésion du Bélarus au Conseil de l'Europe. Ce pays est le dernier pays non abolitionniste en Europe, qui est autrement un continent exempt de la peine capitale, notamment grâce aux efforts incessants du Conseil de l'Europe et de son Assemblée parlementaire. Cette nouvelle condamnation à mort envoie le mauvais signal si le Bélarus souhaite se rapprocher de la famille européenne, et je ne peux que lancer un ferme appel au Président pour qu'il veille à ce qu'elle ne soit pas exécutée", ont déclaré les rapporteurs.
Partager…

Données techniques

ID7144
Type de document (code)communique
TitreBélarus : des rapporteurs de l'APCE dénoncent une nouvelle condamnation à mort
Description(non défini)
RéférenceAP208(2013)
Date de publication20 décembre 2013
Date d'entrée en vigueur(non défini)
Zone de publication officielle(non défini)
Documents parentsNouvelle condamnation à mort en Biélorussie
OrganisationsConseil de l'Europe (auteur)
Condamnés
Mots-clefscondamnation à mort + réactions internationales
ZonegéosBélarus (Biélorussie)