Plan du site

Exécution de Abdul Quader Molla au Bangladesh, condamné à mort pour des crimes datant de 1971

ACTU du 12 décembre 2013
Pays :
Le Bangladesh exécute Abdul Quader Molla (ou Abdoul Quader Mollah) pour des crimes datant de la lutte d'indépendance de 1971.

Abdul Quader Molla avait été condamné à la réclusion à perpétuité le 5 février 2013 par le "Tribunal international des crimes du Bangladesh", appelé "international" malgré l'absence de toute implication de l'ONU. Un amendement législatif avait ensuite été adopté pour permettre de réclamer en appel une peine plus lourde.
Le 17 septembre 2013 il a été condamné à mort par la Cour suprême. De fait, en violation du droit international, il n'aura eu aucun recours judiciaire possible contre sa peine de mort (comme la peine a été prononcée par le Cour suprême, il n'a pas pu faire appel).

Il s'agit de la première exécution d'un des accusé jugés par ce tribunal controversé ("Tribunal international des crimes du Bangladesh") mis en place pour juger les crimes de guerre commis en 1971.

Deux experts de l'ONU avaient exhorté le gouvernement du Bangladesh à ne pas procéder à l'exécution. Abdul Quader Molla a bénéficié d'un sursis de dernière minute mais a finalement été exécuté par pendaison le 12 décembre.
Partager…

Données techniques

ID7148
Type de document (code)actu
TitreExécution de Abdul Quader Molla au Bangladesh, condamné à mort pour des crimes datant de 1971
Description(non défini)
Référence(non défini)
Date de publication12 décembre 2013
Date d'entrée en vigueur(non défini)
Zone de publication officielle(non défini)
Documents parentsNouvelle exécution au Bangladesh pour des faits datant de la guerre d'indépendance de 1971, Nouvelle exécution au Bangladesh d'un dirigeant du parti Jamaat-e-Islami, Le Bangladesh exécute un haut responsable islamiste pour crimes de guerre, Bangladesh: peine de mort confirmée pour le leader du principal parti islamiste, Le Bangladesh renforce la sécurité après la pendaison d'un dirigeant islamiste, Exécution de Mohammad Kamaruzzaman au Bangladesh, condamné à mort pour des crimes datant de 1971
OrganisationsOrganisation des Nations Unies, Sophie Fotiadi (auteur)
Condamnés
Mots-clefsexécution + histoire + réactions internationales + sursis de dernière minute
ZonegéosBangladesh