Plan du site

Déclaration du porte-parole de Mme Catherine Ashton, Haute Représentante de l'Union, sur l'application de la peine de mort aux Maldives

140430/04
déclaration du 30 avril 2014 - Union européenne
Pays :
Bruxelles, le 30 avril 2014

Le porte-parole de Mme Catherine Ashton, Haute Représentante de l'Union pour les affaires étrangères et la politique de sécurité et vice-présidente de la Commission, a fait ce jour la déclaration suivante:

"La Haute Représentante est vivement préoccupée par l'adoption récente de règlements d'exécution relatifs à la peine de mort aux Maldives.

Si la peine de mort était appliquée maintenant, cela reviendrait à rompre le moratoire de fait qui existe depuis 1953, date à laquelle la dernière exécution a eu lieu.

La Haute Représentante défend une position de principe très ferme contre la peine de mort. L'abolition de la peine de mort est l'un des objectifs fondamentaux de la politique de l'Union européenne en matière de droits de l'homme dans le monde. Elle est essentielle à la protection de la dignité humaine, ainsi qu'au développement progressif des droits de l'homme. La peine de mort est un châtiment cruel et inhumain dont l'effet dissuasif sur la criminalité n'a nullement été démontré.

La Haute Représentante engage instamment le gouvernement à maintenir le moratoire sur le recours à la peine de mort en toutes circonstances, notamment dans les affaires où les délinquants sont des mineurs, et à œuvrer à l'abolition totale de cette pratique".
Partager…

Données techniques

ID7376
Type de document (code)
TitreDéclaration du porte-parole de Mme Catherine Ashton, Haute Représentante de l'Union, sur l'application de la peine de mort aux Maldives
Description(non défini)
Référence140430/04
Date de publication30 avril 2014
Date d'entrée en vigueur(non défini)
Zone de publication officielle(non défini)
Documents parents
OrganisationsUnion européenne (auteur)
Condamnés
Mots-clefslégislation + réactions internationales + volonté de rétablissement
ZonegéosMaldives